EYGALIERES - La Routo : Le Gros Calan
>>
Accueil
>
À PIED
>
EYGALIERES - La Routo : Le Gros Calan
Eygalières

EYGALIERES - La Routo : Le Gros Calan

Elevage et pastoralisme
Faune
Géologie
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Des sentiers qui ondulent entre les corniches calcaires des Calans, les garrigues à des stades plus ou moins développés et les prairies pastorales à la belle floraison printanière offrent une plongée dans la géologie et la biodiversité des Alpilles.

« Cette balade est un enchantement au printemps. En famille ou entre amis, elle offre des perspectives paysagères inédites même pour ceux qui connaissent les Alpilles. Le col donne à voir, au loin, une vue pittoresque sur le vieil Eygalières. Ce sentier est une douce déambulation qui prend des airs joyeux lorsque dès la fin mars, la prairie perchée se couvre de fleurs, véritable festival de couleur » Anne-Catherine Privat-Madelin, chargée de mission Aménagement Urbanisme Paysage au PNR Alpilles.


Les 6 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Vautour percnoptère

    Les milieux ouverts sont un terrain de chasse pour le Percnoptère d’Égypte, vautour menacé au plumage blanc et au masque jaune. 
    Jusqu’à une époque récente, une grande part de son alimentation venait des carcasses que les éleveurs de brebis et de chèvres laissaient dans la nature. Les Alpilles accueillent désormais des placettes d’équarrissage naturel qui permettent aux éleveurs de déposer des carcasses et de proposer une ressource alimentaire qui avait été retirée des milieux naturels.

  • Point de vue

    Vue sur Eygalières

    Le village d'Eygalières ainsi que les ruines du château à son sommet, sont les derniers vestiges du castrum de Aigueria, dont les premiers écrits remontent au XIIIe s. Le village s'est à l'origine construit sur une petite arête rocheuse, permettant ainsi à ses habitants de se protéger contre d'éventuelles attaques, avant de s'étendre sur les alentours. Le nom d’Eygalières est étroitement lié à l’eau, comme l’indique son nom latin "Aquilaria" ou en provençal "Eigaliero".

  • Géologie

    Le Gros Calan

    Le Gros Calan est composé d'un calcaire formé dans une mer peu profonde il y a environ 160 millions d'années. La végétation y est caractéristique des sols calcaires et superficiels, mais aussi du climat sec et venté. Les éleveurs et les bergers ont su tirer parti de ces conditions : l'élevage extensif consiste à faire pâturer les troupeaux sur de grandes surfaces en les déplaçant régulièrement pour garantir aux bêtes rustiques une ressource alimentaire relativement pauvre mais en quantité.

  • Point de vue

    Vue sur les Civadières

    Situées à proximité immédiate du point culminant des Alpilles (les Opies), la crête des Civadières, haute de 446 m, offre un large panorama sur le massif des Alpilles, le Petit Luberon et le Mont Ventoux. Elles font parties des plus anciennes formations géologiques des Alpilles, datant du Jurassique, et ont fortement subi la pression tectonique des plaques, qui leur donne une forme si particulière.

  • Faune

    Circaète Jean-le-Blanc

    Le Circaète Jean-le-Blanc est un rapace de grande taille spécialisé dans la chasse aux reptiles, principalement les serpents. Excellent planeur, il se déplace habituellement sans battre des ailes, profitant au maximum de la brise et des ascendances thermiques, les ailes largement étendues. Il affectionne les milieux boisés, où il construit son nid, bordés de milieux ouverts qui lui servent de terrain de chasse : praires pastorales, garrigues, pierriers et cultures sont abondantes en lézards et couleuvres. Oiseau migrateur, il passe l'hiver en Afrique, et revient dans les Alpilles de début mars à fin septembre pour se reproduire.

  • Faune

    Fauvette Pitchou

    C'est en présence de chênes Kermès que s'observe la Fauvette pitchou, qui apprécie tout particulièrement ces arbres. Caractérisée par son oeil cerclé de rouge, cette espèce possède peu de facultés d’adaptation, ce qui la rend dépendante du milieu naturel méditerranéen et à la végétation de faible altitude et de forte densité. Insectivore, elle semble également se nourrir de matière végétale durant les saisons plus rudes. Elle n'apprécie pas être dérangée.


Description

Du parking, commencer la randonnée au niveau de la borne « AL 120 », en suivant le sentier balisé GR® (rouge et blanc).

1– Au premier carrefour où se trouve une citerne enterrée sur la droite, continuer sur la gauche et laisser les chemins qui partent sur la droite et tout droit. Au croisement suivant, après le virage, prendre à gauche sur le chemin qui déambule.

2– Au carrefour, obliquer sur la droite et reprendre le petit raidillon pour se diriger vers le massif du Gros Calan.

3– Au niveau du panneau directionnel « Balade du Gros Calan », tourner à gauche et longer le massif sur le sentier caillouteux. Dans le virage, continuer sur le sentier, laissant ainsi le petit chemin qui part sur la gauche.

4– Après avoir dépassé la citerne verte dans le virage en épingle à cheveux, bifurquer tout de suite à droite sur le sentier en pente douce au niveau de la citerne en béton et le suivre jusqu’à la jonction avec la D25.

5– Traverser la départementale et emprunter l’allée sur la droite dans la pinède. Longer ensuite la route sur 350 mètres. (!) Attention aux voitures dans le virage à 90° ! Laisser la route après le virage pour reprendre le large chemin qui part sur la droite. Continuer sur 200 mètres pour gravir, au niveau de la bifurcation, le chemin qui continue vers la butte.

6– Après avoir suivi le chemin en zig-zag, s’engager dans le petit layon qui s’enfonce sur la droite du sentier. Ce dernier débouche sur un nouveau sentier. Délaisser les différents chemins qui partent de part et d’autre pour rejoindre la D25 qu’il faudra à nouveau traverser. Gravir ensuite le sentier principal après avoir franchi la barrière.

1– De retour au premier carrefour, se diriger sur la droite sur la première portion de la randonnée empruntée et conclure la balade. 

  • Départ : Parking au carrefour entre la D24 et la D25, au sud-ouest d'Eygalières
  • Arrivée : Parking au carrefour entre la D24 et la D25, au sud-ouest d'Eygalières
  • Communes traversées : Eygalières et Aureille

Profil altimétrique


Recommandations

En été, les espaces naturels sont plus exposés aux risques d’incendie. L’accès est réglementé par arrêté préfectoral du 1er juin au 30 septembre pour protéger les promeneurs et les sites. Renseignez-vous pendant la période estivale au 08 11 20 13 13 (prix d'un appel local) ou sur http://bpatp.paca-ate.fr/


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional des Alpilles

2, boulevard Marceau, 13210 Saint-Rémy-de-Provence

http://www.parc-alpilles.fr/contact@parc-alpilles.fr+33 (0)4 90 90 44 00

C’est en plein cœur du centre-ville de Saint-Rémy-de-Provence que la Maison du Parc des Alpilles vous accueille dans ses locaux entièrement rénovés. Ce nouveau lieu vivant est multi-fonctions : il héberge l’équipe d’ingénierie du Parc mais dispose également d’un espace d’accueil du public, de salles d’exposition. Véritable centre de ressources des patrimoines du Parc, il a pour ambition de faire rayonner les habitants, les visiteurs et les touristes sur l’ensemble des 16 communes du Parc.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Entrée gratuite.

En savoir plus

OTI Alpilles-en-Provence

Place Jean Jaurès, 13210 Saint-Rémy-de-Provence

http://www.alpillesenprovence.comsaintremy@alpillesenprovence.com+33 (0)4 90 92 05 22

Accès routiers et parkings

En venant d'Eygalières, le départ se trouve sur la gauche en arrivant au carrefour entre la D24 et la D25.

Stationnement :

Parking au carrefour entre la D24 et la D25, situé au sud-ouest du village d'Eygalières

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :