BELGENTIER - Barre de Cuers
>>
Accueil
>
À PIED
>
BELGENTIER - Barre de Cuers
Belgentier

BELGENTIER - Barre de Cuers

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une belle grimpette dans des paysages agricoles traditionnels de Provence et tout en haut, un panorama exceptionnel !

C'est un petit chemin empierré, une calade, qui permet de monter… et de remonter le temps, d'imaginer une époque où tous les terrains de ces côteaux et vallons étaient cultivés en restanques avec des oliviers, des amandiers… L'arrivée au sommet vous récompensera d'un point de vue remarquable : des collines de Toulon à la vallée du Gapeau, des îles d'Hyères au massif des Maures, du pilon Saint-Clément, point culminant des barres de Cuers, aux Alpes.


Les 5 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Fabri de Peiresc

    Issu de la noblesse provençale, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc est né à Belgentier en 1580. Conseiller au Parlement d'Aix, il fut surtout un érudit humaniste parmi les plus réputés de son époque, voyageant beaucoup et s'intéressant à l'astronomie, aux mathématiques, à la botanique, à l'archéologie… Il fut aussi un immense collectionneur d'art et de "curiosités". Si la bastide où il vécut est visible seulement de l'extérieur, une partie des anciens jardins est un parc botanique ouvert au public.

  • Savoir-faire

    Les constructions en pierre sèche

    Les flancs des collines provençales, souvent pentus, rocailleux et peu fertiles, ont été aménagés pendant des siècles avec le seul matériau disponible : la pierre. Au prix de beaucoup d'efforts et de patience, les paysans ont construit des terrasses de culture, appelées restanques, où des murs en pierres sèches retiennent la terre. Les chemins d'accès étaient parfois eux-mêmes empierrés en calades, pour limiter l'usure et la boue car les hommes et leurs animaux les empruntaient quotidiennement.

  • Produits du terroir

    Pas qu'une simple olive !

    Les collines tout autour du village de Belgentier sont couvertes d'oliviers dont certains, de taille imposante, ont survécu au gel dévastateur de la vague de froid de l’hiver 1956. Plusieurs variétés d'olives y sont récoltées, mais l'une d'elles plus particulièrement, la belgentiéroise ! Première variété d'olive de table reconnue par l’INRA, c’est une grosse olive idéale pour la confiserie. Elle est à découvrir ainsi que différentes huiles à la coopérative oléicole située dans le village.

  • Flore

    L'aliboufier

    L'aliboufier (Styrax officinalis) est un petit arbuste originaire de Méditerranée orientale. En France, on le retrouve presque exclusivement dans la vallée du Gapeau. On suppose qu'il y fut introduit par les moines de la Chartreuse de Montrieux au Moyen Âge, pour la production de baumes. Vous pouvez le découvrir çà et là, le long du chemin. Il est facilement reconnaissable à ses jolies fleurs blanches au printemps ou à son feuillage lumineux à l'automne.

  • Géologie

    Panorama géologique

    Du haut des Barres de Cuers, le regard embrasse un vaste panorama et… 400 millions d'années d'histoire géologique varoise. Sous vos pieds, les falaises calcaires du Jurassique moyen dominent les terrains plus meubles du début de l'ère secondaire (Lias et Trias). Au fond, le Massif des Maures et les îles sont constitués des roches plus anciennes (des schistes surtout) dont l'érosion intense à la fin de l'ère primaire (Permien) a rempli la vaste dépression intermédiaire de Cuers - Pierrefeu.


Description

Face à l'entrée du Parc Peiresc, repérer la maison de village en angle où se situe la Poste ("Belgentier PTT"). L’itinéraire suit le GR®9 et est intégralement balisé rouge et blanc. Emprunter la rue de Cuers qui change rapidement de nom dès la sortie du village pour devenir le chemin des Turcos. Poursuivre tout droit sur 250 m cette petite route commençant à monter. Lorsqu'elle tourne à 90° vers la droite, bifurquer à gauche sur un chemin bétonné qui grimpe raide sur 60 m vers une propriété privée.

1- Tourner à droite juste avant, dans un chemin empierré qui se hisse alors en zigzagant entre quelques villas et les murs en pierre des restanques plantées d'oliviers. Rester sur le chemin principal en négligeant les départs latéraux vers les différentes parcelles.

2- Déboucher sur une ancienne piste envahie par la végétation ("Piste de la Cabane") et poursuivre le sentier en face, un peu à droite, par trois marches rocheuses. La pente s'accentue et après quelques lacets rocailleux, franchir le rebord des Barres de Cuers.

3- Au pas de Trubis (cairn) se diriger vers la droite jusqu'au bout de la piste carrossable. Après une citerne DFCI, elle se prolonge par un sentier longeant en balcon les falaises (prudence à proximité du bord !). Suivre ce sentier pendant environ 400 m pour s'arrêter juste avant qu'il ne redescende de l'autre côté de cette première barre.

4- Faire demi-tour et revenir par le même itinéraire en sens inverse.

  • Départ : La Poste, Belgentier
  • Arrivée : Belgentier
  • Communes traversées : Belgentier, Cuers et Méounes-lès-Montrieux

Profil altimétrique


Recommandations

En été, le site est fortement soumis au risque d’incendie. De ce fait, l’accès est réglementé du 19 juin au 20 septembre. Vérifiez les conditions d’accès aux massifs forestiers qui sont actualisées tous les jours sur le site de la préfecture du Var.

Lieux de renseignement

OTI Vallée du Gapeau

Le château - 1, rue République, 83210 Solliès-Pont

https://www.valleegapeau-tourisme.fr/valleegapeau-tourisme@ccvg.fr+33 (0)4 94 28 92 35

Transport

Arrêt : Parc Peiresc
Lignes de bus ZOU ! https://zou.maregionsud.fr/
Ligne 4802 (SAINT-MAXIMIN - TOULON)


Accès routiers et parkings

À 23,6 km de Toulon par la A57 puis la D554. À 28,2 km de Brignoles par la DN7, la D5 puis la D554. À 15 km de Signes par la D2, la D202 puis la D554.

Stationnement :

Places de parking le long de la RD554, à l'entrée sud de Belgentier.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :