MAZAUGUES - La glacière de Pivaut et le Gaudin
>>
Accueil
>
À PIED
>
MAZAUGUES - La glacière de Pivaut et le Gaudin
Mazaugues

MAZAUGUES - La glacière de Pivaut et le Gaudin

Patrimoine et histoire
Savoir-faire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cette boucle vous fera découvrir la magnifique glacière de Pivaut en cheminant à travers forêt et garrigue provençale.

Après une belle ascension dans la forêt domaniale mazauguaise, vous découvrirez la glacière de Pivaut. Entièrement restaurée par le Conseil départemental du Var, elle propose sur le parcours des panneaux explicatifs concernant la faune, la flore, l’histoire du site et le fonctionnement des glacières. Durant le retour par la plaine du Gaudin, vous pourrez profiter de beaux panoramas sur les sommets environnants.


Les 7 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Notre-Dame du Bon Secours

    Elle a été construite en 1642 à l’époque où les habitants finissent de s’installer dans la plaine. En abandonnant le vieux village, les Mazauguais délaissent petit à petit l’église paroissiale trouvant plus commode de fréquenter la « chapelle d’en bas ». Privée jusqu’en 1718, les fidèles assistent aux messes après accords avec la famille seigneuriale. Après l’agrandissement de cette église en 1662, l’autorité ecclésiastique y instaure une célébration des offices. Elle est à nouveau agrandie en 1690.

  • Eaux et rivières

    L'eau à Mazaugues

    L’histoire de Mazaugues est intimement liée à l’eau. Le Caramy, alimenté par des nombreuses sources, traverse le village d’est en ouest. Il a fait l’objet de nombreux travaux au fil du temps afin de capter et canaliser cette précieuse ressource. Les fontaines sont les premières installations permettant d’approvisionner les habitants en eau potable. La municipalité a décidé en 1887 de canaliser ses eaux et de le couvrir tout au long de la traversée du village.

  • Patrimoine et histoire

    Le monuments aux morts

    Ce monument, dessiné par M. Malan, sculpteur et professeur à l’Ecole des Beaux-arts d’Aix-en-Provence, est réalisé entre 1922 et 1924. Il représente un jeune Poilu au combat : trois sacs empilés derrière lui et des obus permettent de situer la scène sur un champ de bataille. Elle se déroule au moment de sa mort. Par cette représentation pacifiste, l’artiste veut révéler l’homme, l’individu qui se cache derrière le combattant : un homme désarmé, vulnérable, « victime de la guerre ».

  • Géologie

    La mer sur terre

    Et si l’on vous disait que vous pouvez rencontrer des animaux marins lors de cette balade ? Le massif de la Sainte-Baume est essentiellement constitué de roche calcaire, une roche sédimentaire qui se forme en milieu marin par l’accumulation des sédiments, coquilles et squelettes des animaux par l’action de la pression et du temps. Les mouvements tectoniques ont fait que ces roches ne se trouvent plus au fond de la mer mais…en haut des montagnes ! Les fossiles témoignent de ce passé sous l’eau.

  • Savoir-faire

    La glace en Sainte-Baume

    La montagne de la Sainte-Baume, haut lieu de fourniture de la glace entre 1650 et 1900, approvisionnait les villes portuaires de Toulon et de Marseille grâce à une vingtaine de réservoirs à glace accompagnés de leurs bassins de gel. Durant les mois d’hiver, les glacières étaient remplies de glace qu’elles vont conserver jusqu’au printemps. Entre avril et septembre, elle est débitée et transportée dans les lieux de consommation.

  • Savoir-faire

    La glacière de Pivaut

    La glacière de Pivaut, est bâtie dans les années 1880. Trois bassins d'un total de 5 000 m2 sont construits en même temps. Le réservoir, bâti en aval, est de forme circulaire et semi-enterré. Durant les mois d’hiver, la glacière est remplie de glace qu’elle va conserver jusqu’au printemps. Entre avril et septembre, elle est débitée et transportée dans les lieux de consommation. Face aux avancées technologiques de l'époque, le bâtiment n'est utilisé que quelques années.

  • Point de vue

    Le cirque des Escarettes

    Cet impressionnant cirque rocheux, situé à proximité du Mourré d’Agnis, domine le Vallon de l’Herbette et la commune de Mazaugues. Visible depuis l’itinéraire, ce site d’éboulis calcaire et de marne dolomitique veille sur le Vallon de l’Herbette. Ce dernier accueille l’une des plus anciennes forêts du territoire, avec notamment une forte régénération de hêtres. Elle se caractérise par les traces qu’a laissées l’occupation pastorale au fil des siècles.


Description

Quitter le parking par les escaliers et déboucher en contrebas sur l'av. de la République. Rejoindre à gauche la place Gabriel Péri. Filer 50 m à gauche découvrir l'église puis revenir ensuite pour atteindre à gauche la place  de la mairie. S'engouffrer à droite sous le passage couvert le long de la mairie, gravir les escaliers et déboucher sur la D64. Tourner à droite en direction de Plan d’Aups/Saint-Maximin (balisage rouge) et emprunter la D64 sur environ 1 km (prudence !).

1- Au poteau directionnel du « Grand Jas », poursuivre sur le chemin Saint-Victor en direction de « Constant » (balisage rouge). Ce chemin goudronné se transforme en piste après environ 1 km d’ascension. À la barrière, continuer tout droit en montant durant 3,5 km par la piste U20 «La Venelle». 

2- À la citerne MZS19, continuer tout droit sur la piste (balisage rouge) jusqu’au carrefour du « Clos de l’Héritière ». Prendre à droite la piste durant 1,2 km jusqu’à une intersection. Poursuivre à gauche et descendre le sentier (balisage rouge). Rejoindre un peu plus loin la piste et déboucher sur la D95 à hauteur du poteau directionnel du « Gaudin ».

3- Virer à gauche, suivre la route goudronnée sur quelques mètres puis rejoindre la Glacière de Pivaut par le sentier thématique. Revenir ensuite au poteau directionnel du « Gaudin », traverser la D95 et continuer à droite sur le large chemin rocailleux qui serpente en descente sous les fils électriques (balisage rouge). Atteindre la citerne MZS05 et au parking, continuer tout droit en direction de Mazaugues en longeant la route durant 1 km (prudence !). Avancer jusqu'au parking suivant, « Escaillon sud », situé juste après un virage.

4- Au parking, franchir la barrière et poursuivre tout droit la large piste jusqu'à la D64. Traverser la route et longer le parc photovoltaïque par la droite jusqu'à arriver à une patte d'oie. Descendre le chemin à droite et traverser la rivière du Caramy. 

5- Suivre sur la droite le large chemin (balisage rouge) jusqu'à un croisement au niveau d'une ruine. Continuer à droite sur le GR®99 (balisage blanc-rouge) qui débouche sur la D95. Longer cette route (prudence !) et revenir ainsi au village de Mazaugues. Au bout de l'av. de la République, remonter les escaliers à gauche et rejoindre le parking de départ.

  • Départ : Parking de l'école, centre ville
  • Arrivée : Parking de l'école, centre ville
  • Communes traversées : Mazaugues

Profil altimétrique


Recommandations

Selon la saison il peut potentiellement y avoir un passage à gué au niveau du point n°5

En été, le site est fortement soumis au risque d’incendie. De ce fait, l’accès est réglementé du 19 juin au 20 septembre. Vérifiez les conditions d’accès aux massifs forestiers qui sont actualisées tous les jours sur le site de la préfecture du Var.

Lieux de renseignement

OT de Barjols - Provence Verte & Verdon Tourisme

Boulevard Grisolle, 83670 Barjols

http://www.provenceverteverdon.frbarjols@provenceverteverdon.fr+33 (0)4 94 77 20 01

Accès routiers et parkings

À 15,4 km de Brignoles par la DN7, puis la D5 et la D95. À 13 km de Tourves par la D205, la D5 puis la D95. À 26,7 km de Solliès-Pont par la D554, la D5 puis la D64.

Stationnement :

Parking de l’école, Mazaugues

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :