GOULT - Conservatoire des terrasses de culture
>>
Accueil
>
À PIED
>
GOULT - Conservatoire des terrasses de culture
Goult

GOULT - Conservatoire des terrasses de culture

Patrimoine et histoire
Savoir-faire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Rencontre avec le patrimoine des terrasses de culture.

"L’occasion de découvrir Goult en prenant son temps, de flâner dans les rues et de contempler longuement la vue sur le Mont-Ventoux. Ensuite, le passage au conservatoire des terrasses de culture, amphithéâtre naturel protégé du mistral, nous montre le monde rural du Luberon d’autrefois où les agriculteurs cultivaient sur ces terres abrutes, l'olivier et l'amandier. Une belle balade reposante et ressourçante !" Axelle Baumard - stagiaire Chemins des Parcs au PNR du Luberon.


Les 15 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Église Saint-Sébastien

    De l'autre côté de la place, de style roman du XIIe s., l'église Saint-Sébastien fut édifiée dans la même période que le château par les familles d’Agoult et Donis. Elle est composée d’une unique nef de trois travées voûtées en plein cintre, et d’un abside semi-circulaire couverte d’un cul de four. Le mur pignon de la façade occidentale est souligné par une corniche à l’antique et couronné par une tête de bovidé. Le porche, qui daterait de 1755, abrite la porte d’entrée. À l'intérieur, son retable baroque est remarquable.

  • Patrimoine et histoire

    L'origine de Goult

    Bienvenue à Goult ! Ou plutôt agaud, premier nom d’origine germanique et qui a donné agout en provençal et enfin goult en français. La maison d’Agoult, prend ce nom dès le XIe s. : elle règne sur le pays d’Apt et de Sault durant tout le Moyen-âge et à Goult jusqu’au XVIe s. Les Donis, d’origine romaine deviennent seigneurs de Goult au XVIe s. Le blason actuel porte le loup des d’Agoult et le lion des Donis.

  • Patrimoine et histoire

    Goult, village perché

    Comme beaucoup de villages du Luberon, Goult est positionné sur un site en hauteur. En effet, dès le XIIe s., les populations locales ont choisi d'investir des points hauts, des promontoires, des éperons rocheux dans les contreforts du Luberon pour y implanter leur habitat. Protection contre l'enemi, certes, mais aussi volonté de se tenir à l'écart des zones paludaires des plaines et des crues des cours d'eau, et conserver ainsi ces terres riches pour l'activité agricole. 

  • Point de vue

    Epoustouflant Mont-Ventoux !

    En face, le Géant de Provence mérite bien son appellation antique : Vin Tur, la montagne que l'on voit de loin. Il représente l'horizon de beaucoup de provençaux, du haut de ses 1910m. Réserve de Biosphère et Parc naturel régional, le ''mont chauve'' recèle un environnement exceptionnel, qui en a fait une montagne étudiée depuis des lustres par de nombreux scientifiques, dont le plus connu, Jean-Henri Fabre. C'est aussi une destination prisée des passionnés de sports nature ; les cyclistes du monde entier viennent se tester sur ses pentes abrutes.

  • Patrimoine et histoire

    Conservatoire des terrasses

    Etagé sur 5 hectares (en partie privé), dans un amphithéâtre naturel exposé au sud et protégé du mistral, le site permet de visiter divers éléments architecturaux en pierre sèche : terrasses de culture ("bancau"), cabanes ("bories"), citerne (aiguier), ruchers. En nivelant le sol, on permettait d'aménager le terrain pour faciliter les cultures locales (olivier, amandier, céréales notamment) tout en limitant le phénomène d'érosion. Ce lieu est l'aboutissement en 1988 de 7 années de recherches et de travaux d'aménagement, réalisés par l'APARE, association régionale pour la restauration du patrimoine en pierre sèche.

  • Faune

    Mur apié

    Dans le mur voisin se distingent de belles niches de rucher (ou apié). Placées ainsi à l'abri, le rucher profite de la régulation thermique entre le jour et la nuit généré par le mur en pierre sèche. Non seulement ses abris protègent du froid, mais ils peuvent défendre contre l’impétuosité du mistral violent. Les abeilles peuvent alors reprendre une activité dès les premières chaleur du printemps.

  • Flore

    Mon bel olivier

    La place de l’olivier dans les paysages provençaux est capitale même si elle s’est surtout développée au XIXe s. Sur les terrasses, il est particulièrement mieux abrité des gels auxquels il est sensible ; la chaleur du jour est restituée aux cultures la nuit venue. L'olivier sait se contenter de sols peu fertiles et caillouteux des versants. Les gels successifs et les mésaventures économiques de l’oléiculture ont fait régresser cet arbre qui peut devenir plurimillénaire. Après un siècle de régression, une reprise de l’oléiculture est constatée aujourd’hui.

  • Savoir-faire

    Qui dit bancau, dit restanco et clapas !

    Pour construire une terrasse agricole sous forme de banquette ou bancau en provençal, il faut d'abord terasser ! C'est à dire ouvrir dans la pente une sucession de fossés, puis déblayer le fossé supérieur dans le fossé inférieur. La terre ainsi transférée est retennue par un mur de soutènement en pierre sèche, une restanque ou restanco. Tout le matériau des terrasses est rammassé sur place par épierrage du sol. Le surplus de pierre est ordonné en tas. Appelé clapas, ce tas est rejeté aux extrémités non cultivables et il peut être utilisé ultérieurement.

  • Savoir-faire

    Faîte du mur !

    Le faîte d'un mur, sa partie la plus haute, est constitué de belles pierres dressées verticalement les unes contre les autres, le plus long côté apparent, ou en oblique comme une rangée de livres, ou bien encore chargé de belles pierres plates et larges, ou au contraire de pierres irrégulières voire hérissées. Ces pierres sont judicieusement posées de sorte que lors des pluies torrentielles, elles retiennent la terre arable destinée à être labourée ou cultivée.

  • Savoir-faire

    Citerne couverte

    Le climat provençal est rigoureux, fait d'alternance de rares précipitations souvent orageuses et de sécheresses relativement longues. L'eau étant donc très rare, ici les eaux de pluie qui s'infiltrent sur le versant amont sont récupérées dans une citerne creusée dans le rocher. À l'abri d'une dalle en pierre, ce bassin couvert pouvait stocker jusqu'à 20 m3 d'eau.

  • Savoir-faire

    Les escaliers volants

    De nombreux escaliers de types différents permettaient un accès à toutes les terrasses. Le modèle le plus spectaculaire, l’escalier dit « volant », est constitué de longues pierres dépassant du mur. Un peu acrobatique, il est aussi irréparable lorsqu’une marche se casse au ras, ce qui est relativement fréquent.

  • Géologie

    La pierre du midi

    La molasse, calcaire composé de débris d’organismes marins plus ou moins grossiers s’est formée il y a 20 millions d’années dans une mer peu profonde. Elle se débite naturellement en dalles d’épaisseur assez régulière qui se prêtent bien à la construction d’édifices en pierre sèche (calades, restanques, bories…). Elle est aussi exploitée dans des carrières sous l’appellation « Pierre du Midi ». Ce bloc de molasse a été utilisé comme appui pour les murs et un petit escalier.

  • Géologie

    Géoparc du Luberon

    Le Parc naturel régional du Luberon est reconnu Géoparc mondial UNESCO. Cette désignation internationale reconnait  un territoire d'exception, au patrimoine géologique d'importance internationaleles, ainsi que les actions de protection et la valorisation des patrimoines de la Terre qui y sont développées. Une cinquantaine de sites du Géoparc soulignent le lien entre la géodiversité du territoire et les patrimoines naturel, culturel et paysager. Le Conservatoire des terrasses de culture de Goult est l'un de ces géosites, témoin de l'utilisation de la pierre sèche.

  • Point de vue

    La montagne du Loup

    Devant nous se dessine au loin sur près de 60 km de long et 5 km de large, le Grand Luberon côté est, avec son point culminant, le Mourre Nègre (1125m), puis le Petit Luberon côté ouest. Entre les deux, la combe de Lourmarin qui dévale plein sud derrière le village de Bonnieux que l'on devine aisément juste en face.  Le Luberon, la "Montagne du Loup", selon l'une des explications toponymiques, a donné par extension son nom à toute la région environnante. Jean Giono aimait à l'appeler "la Baleine Bleue", d'après la forme et la couleur que le massif prend certains jours.

  • Patrimoine et histoire

    Moulin de Jérusalem

    Situé sur le haut du village, le moulin figure dès 1750 sur le cadastre de Cassini, sous le nom de Tré Casteau. Il prend ensuite le nom actuel du quartier dans lequel il est implanté, en mémoire des croisades où allèrent guerroyer les seigneurs locaux. Dès le XIIIe s., les comtes de Provence ont octroyé aux habitants des droits pour édifier des moulins à grains et à huile. La famille Michel, propriétaire du moulin depuis 1821, l'a exploité pendant sept générations jusqu'au XXe s.


Description

Face au bar ''Le Goultois'', partir à gauche par la rue de la République, puis sur la place Alphonse-Bernard bifurquer à droite et continuer tout droit.
1- S'engager sous le portail du château inférieur et suivre la rue du Four. Entre des maisons, emprunter un petit escalier en pierres avec l’écriteau « jardin public ». Se faufiler bien à droite, faire le tour du jardin et à sa sortie place de la vallée, bifurquer à droite, passer la porte voutée et se diriger vers le point de vue au bout de la place de la Madeleine.  Revenir 30 m sur ses pas et virer à droite. Déboucher rue du Four, passer à droite le portail supérieur et déboucher au dos de l'Aire des Astronomes.
2- Au carrefour « Goult » poursuivre tout droit. Longer le moulin et continuer tout droit le chemin bordé d'un grand mur en pierre.
3- Au carrefour « Jérusalem » continuer tout droit sur le chemin de la Roche-Redonne.
4- Tourner à gauche et s’engager sur le sentier du Conservatoire des terrasses de culture (panneaux d'interprétation et bornes directionnelles en acier de couleur bleu). Suivre le sentier en respectant le sens de fléchage pour évoluer entre les différents niveaux de terrasses.
5- À hauteur du panneau n°15 , ne pas grimper la rampe d'accès mais continuer tout droit. Passer l'abris  couvert, franchir l'épaule et gravir un raidillon à droite. Déboucher sur l'arrête rocailleuse et monter jusqu'à la croix. À la « Croix de la Roche Redone » s’avancer tout droit pour revenir au point 4.
4- Emprunter tout droit le même chemin qu’à l’aller pour revenir au point 3.
3- Au carrefour « Jérusalem », s'avancer 30m, puis s'engouffrer par un passage à travers le mur dans l'enclos du moulin. Atteindre le pied du moulin. Devant l'aire des astronomes, prendre à droite et descendre la rue du Jeu de Paume.
1- Au portail inférieur, poursuivre à droite et rejoindre le parking du départ en suivant en sens inverse l'itinéraire emprunté à l’aller.

  • Départ : Place de la Libération, à côté de l'église, Goult
  • Arrivée : Goult
  • Communes traversées : Goult

Profil altimétrique


Recommandations

  • Rester sur le bon tracé, ne pas divaguer sur les terrasses en culture, ni grimper ou s'approcher trop au bord des murs et ouvrages en pierre sèche.
  • On me laisse passer, alors je respecte les propriétés ! Je respecte les propriétés privées. Je préserve également les ouvrages en pierre sèche, témoins de notre passé.
  • Le feu est l’ennemi de la forêt… et du randonneur ! Je ne fume pas en forêt et n'y allume pas de feu. Quelle que soit la saison, c'est interdit !

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Luberon

60, place Jean Jaurès, 84400 Apt

https://www.parcduluberon.fr/accueil@parcduluberon.fr+33 (0)4 90 04 42 00

Au cœur du centre ancien d’Apt, la Maison du Parc du Luberon vous accueille dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle.
Informations touristiques et vente de livres, cartes, topoguides.
Musée de géologie, visite gratuite.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

En savoir plus

OTI Pays d’Apt Luberon

788 avenue Victor Hugo, 84400 Apt

http://www.luberon-apt.fr/oti@paysapt-luberon.fr+33 (0)4 90 74 03 18
L’espace d’accueil principal situé à APT est un lieu d’expériences et d’évènements ouvert à toutes et à tous : professionnels du tourisme, expositions diverses, rencontres, réunions, conférences de presse... Un véritable centre d’échanges ! Une borne pour recharger les vélos électriques BOSCH a été installée dans le bureau.

Bureau d'Apt
788 Avenue Victor Hugo 84400 Apt
T. +33 (0)4 90 74 03 18
Ouvert toute l'année 
Ouvert du lundi samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h. 
Fermé dimanche et jours fériés (hors juillet et août)
Du 1er octobre au 31 mars : Fermé le mercredi, dimanche et jours fériés.

Bureau de Bonnieux
1 Rue Victor Hugo 84480 Bonnieux
T. + 33 (0)4 90 75 91 90
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h jusqu'au 30 septembre.
Fermé dimanche et jours fériés.
 
Bureau de Céreste
Boulevard Victor Hugo 04280 Céreste
T. +33 (0)4 92 79 09 84
Ouvert du 17 avril au 30 septembre du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.
Fermé samedi, dimanche et jours fériés.
 
Bureau de Lacoste
La Cure - 36, place de l'Eglise 84480 Lacoste
T. +33 (0)4 90 06 11 36
Ouvert toute l'année
Du lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 13h30 à 17h. 
Le samedi de 9h à 11h30.
Fermé dimanche et jours fériés.
 
Bureau de Ménerbes
Avenue Marcellin Poncet 84560 Ménerbes
T. +33 (0)4 90 72 21 80 
Ouvert toute l'année
Ouvert uniquement le matin de 9h à 12h du mardi au samedi jusqu'au 30 avril.
À partir du 2 mai du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. 
Le samedi de 9h à 12h.
Fermé dimanche, lundi et jours fériés.

Bureau de Roussillon
19 Place de la Poste 84220 Roussillon
T. +33 (0)4 90 05 60 25
Ouvert toute l'année
Du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.
Fermé dimanche et jours fériés (Hors juillet et août)

Bureau de Saint-Saturnin-lès-Apt
Avenue Jean Geoffroy 84490 Saint-Saturnin-lès-Apt
T. +33 (0)4 90 05 85 10
Ouvert du 13 juin au 15 septembre du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.
Fermé samedi, dimanche, lundi et jours fériés.
En savoir plus

Accès routiers et parkings

À 15 km à l'ouest d'Apt par la D900.

Stationnement :

Parking place de la Libération, à côté de l'église, Goult

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :