BEAUMONT-DE-PERTUIS - Entre collines boisées et cultures ancestrales
>>
Accueil
>
À PIED
>
BEAUMONT-DE-PERTUIS - Entre collines boisées et cultures ancestrales
Beaumont-de-Pertuis

BEAUMONT-DE-PERTUIS - Entre collines boisées et cultures ancestrales

Eaux et rivières
Faune
Flore
Produits du terroir
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une belle découverte du patrimoine agricole du Luberon, entrecoupée de passages en forêt de résineux et feuillus.

« Cette longue escapade, sans trop de dénivelé ni de difficulté technique, est très agréable. Elle l’est encore plus au printemps pour voir prospérer les cultures, s'émerveiller devant la garrigue en fleurs, observer les insectes et les moineaux qui s'activent. D'autres préféreront attendre le début de l'été, pour profiter du chant des grillons et des cigales, de la douce odeur de pin dans les sous-bois, puis des cultures de lavandin ». Axelle Baumard - stagiaire Chemins des Parcs au PNR du Luberon.


Les 15 patrimoines à découvrir

  • Eaux et rivières

    Fontaine moussue et son lavoir

    Située cours Pardé, cette fontaine impose avec son rocher moussu. Un système de rigole maçonné derrière la paroi de celle-ci, alimente le lavoir situé sous voûte juste à proximité. Le lavoir est composé de deux bassins ovoïdes et de deux barres d’égouttage. Le bac du fond servait au rinçage.

  • Eaux et rivières

    Lavoir à mosaïque

    Au carrefour de la rue du 19 mars 1962 et du cours Emile Parde, se dresse ce lavoir avec son joli triton en fonte. Il est orné de mosaïques réalisées récemment dont l'inscription "vall". Devant, une placette avec des bancs permettent de le contempler.

  • Patrimoine et histoire

    Terrasses de culture

    Au loin, s'aperçoivent des terrasses de culture grâce aux restanques. Le mot « restanque » désigne un mur de retenue en pierre sèche, parementé des deux côtés qui, tout en laissant filtrer l'eau, arrête les torrents saisonniers, permettant un atterrissement et la formation d’une terrasse de culture. Les paysans du Luberon aménageaient non seulement de cette façon les versants des collines, mais c'est également ainsi qu'ils comblaient les ravins issus des déboisements.

  • Produits du terroir

    Ruches

    La flore naturelle du Parc naturel régional est d'une très grande variété, avec une période de floraison très étendue, ce qui en fait un territoire privilégié pour la production de miel. Dans le Luberon, la palette va des miels doux et clairs aux parfums subtils (acacia, tilleul) aux miels fruités, corsés et ambrés (bruyère, lavande, lavandin, thym, romarin, cèdres). Le romarin est la première plante à fleurir dans l’année, au mois de janvier ou février, ses fleurs bleues sont aussi jolies que parfumées. Puis, un peu plus tard, au mois de mai, c’est au tour du thym de fleurir. Puis vient la lavande fin juin, début juillet, qui embaume toute l’atmosphère à proximité des champs.

  • Flore

    Des grappes, mais pas de raisin !

    Le muscari neglectum ou muscari à grappes est une plante aux fleurs bleues-violettes qui fleurit plutôt au printemps (de fin février/mars jusqu’en mai). Son nom muscari vient du latin « muskarimi » qui vient du grec « moschos » et désigne le musc. Son nom spécifique « neglectum » vient du latin et signifie négligé/oublié. Le muscari se reconnait par ses clochettes réunies en grappe. Aimant l’ensoleillement doux ou la mi-ombre, on la retrouve en sous-bois ou en bordure de champ. Cette plante bulbeuse est parfaitement adaptée à la sécheresse de l’été où elle entre dans sa période de dormance.

  • Faune

    Déchets

    Pollution visuelle et olfactive, les déchets sont avant tout une véritable source de pollution pour l'environnement lorsqu'ils sont laissés à l'abandon dans la nature. Une canette met entre 10 et 100 ans à se décomposer, un sac plastique entre 100 et 1000 ans et du polystyrène 1000 ans ! Pollution de l'eau, du sol, de l'air, risque d'incendie spontané, atteinte à la faune et la flore... L'impact est colossal. Un geste simple permet de remédier à tout cela ;  ramener ses déchets et les jeter à la poubelle ! Vous pouvez même ramasser les déchets que vous croiserez éventuellement en chemin.

  • Flore

    Camaïeu de rouge ou de bleu, je suis...?

    Les “fleurs amies des moissons” dites messicoles donnent, à partir de la fin du printemps, ces couleurs dans les champs provençaux qui ont tant séduit Van Gogh. Mais l’évolution de l’agriculture a entraîné la raréfaction de ces plantes, biologiquement adaptées aux milieux ouverts et perturbés (mais non traités !) que sont les terres cultivées. Grâce au maintien d’un terroir agricole de qualité, adonis, bleuets et miroirs de vénus survivent sur le territoire du Parc, pour le plaisir des yeux !

  • Savoir-faire

    Forge artisanale

    Dans cette ferronnerie d'art de Grambois, se trouve Gérard Besset forgeron-ferronnier passionné. En passant, on peut observer une petite partie de son travail, notamment la boite aux lettres en forme de grenouille qui ne passe pas inaperçue.

  • Produits du terroir

    Luberon, terre viticole

    De nombreuses parcelles viticoles sont présentes sur Beaumont-de-Pertuis, ses alentours, mais aussi dans le Luberon en général ! Depuis l’antiquité la vigne se cultive en Luberon grâce aux Romains, mais c’est au XXe s. que le territoire s’impose comme terroir de qualité pour la production de vin. Rouge, rosé ou blanc, la production est variée. Le Luberon regroupe également 3 AOP (Appellation d’origine protégée) : Luberon, Ventoux et Pierrevert.

  • Faune

    Oedipode automnale

    L'oedipode automnale (Aiolopus strepens) contrairement à ce qu'indique son nom, est visible toute l'année avec deux pics de présence, d'avril à juin et d'août à octobre. C'est une espèce de criquet trapue qui possède des fémurs postérieurs épais et des tibias postérieurs qui sont toujours rouges. Ses ailes, cachées sous les élytres, sont d’un bleu pâle. Le mâle est légèrement plus petit (18-24mm) que la femelle (23-32mm). C'est une espèce qui apprécie les milieux chauds et secs avec un faible recouvrement herbacé.

  • Produits du terroir

    Terrasses d'oliviers

    En suivant sur quelques mètres la petite trace qui part à gauche, vous profiterez au mieux d'un magnifique panorama sur des terrasses d'oliviers restaurées (privé, ne se visite pas, respectez-les lieux et l'esprit des lieux !). Importée en Provence par les Phocéens, qui fondèrent Marseille 600 ans avant J.-C., l’olivier s’est répandu pendant l’ère romaine dans le sud de la France. La cueillette des olives a lieu d’octobre à février. Selon la variété, on compte 5 à 7 kg d’olives pour un litre d’huile.

  • Faune

    Un citron en Luberon !

    Gonepteryx cleopatra de son nom scientifique, le Citron de Provence est un petit papillon aux ailes postérieures vert pâle et antérieures jaune avec une tâche orange. Proche du papillon appelé "Citron" qui se rencontre quasiment partout en France, le citron de Provence est une espèce plus méridionale. Il habite la garrigue, les maquis, les bois chauds, les landes avec arbustes et les prairies. La chenille se nourrit du feuillage des nerpruns, et surtout du Nerprun alaterne. Pour un papillon, le citron de Provence vit longtemps ; en effet il peut atteindre les 12 mois !

  • Flore

    Étrange cocon

    Ce cocon est celui de chenilles Processionnaires du pin, qui sont la larve d'un papillon de nuit, Thaumetopoea pityocampa. Les chenilles, qui naissent en fin d’été, muent trois fois avant l’hiver, avant de former un nid volumineux d'hiver définitif, construit côté sud pour profiter des rayons du soleil. Elles en sortent la nuit pour s'alimenter, se déplaçant en « procession » suivant un fil de soie qui leur permet de rentrer au nid (attention elles sont urticantes). Au printemps, les chenilles en procession quittent l'arbre pour aller s'enfouir dans le sol à quelques centimètres sous terre (5 à 20 cm) dans un endroit bien ensoleillé. Chaque chenille va tisser un cocon individuel dans lequel aura lieu la transformation en chrysalide puis en papillon. Les chrysalides transformées en papillon sortent de terre en été.

  • Point de vue

    Point de vue sur Beaumont-de-Pertuis

    D'ici s'observe une très jolie vue sur le village de Beaumont-de-Pertuis et sur les cultures environnantes. Cette fenêtre paysagère légèrement en hauteur permet une vue dégagée et appréciable sur cette fin de parcours.

  • Flore

    Le nombril de Vénus

    Le nombril de Vénus (Umbilicus rupestris) est une plante vivace, souvent présente sur les murs, dans des crevasses rocheuses et sur les couvertures pierreuses un peu ombragées. Ses feuilles sont arrondies et on observe un nombril central (dépression) au niveau du pétiole. Lorsque la plante manque d'eau, elle fleurit (grappe de fleurs verdâtres). Saviez-vous que le nombril de Vénus se mange ? Il a le goût de petit pois, ou d’oseille mais en plus doux.


Description

Dos à la mairie, partir à gauche et emprunter le cours Emile Pardé. Passer devant un lavoir, et continuer tout droit sur le cours Nalin. Passer devant l'école (D42).
1- Au carrefour ''Les Granges Ferranges'', avancer quelques mètres et descendre à gauche la D122 en direction de Manosque et Pierrevert (prudence !). 100 m plus bas, virer à gauche sur un petit chemin. Déboucher sur une petite route. Prendre à gauche, puis emprunter à droite la D42 sur 150 m et prendre à droite le chemin revêtu de Saint-Laurent (GR). Franchir un petit pont et continuer de progresser sur la route revêtue pendant 850 m.
2- Passer devant un panneau indiquant un gîte et bifurquer à droite pour gravir un sentier caillouteux. 500 m plus loin, poursuivre tout droit à l'intersection. 100 m plus loin, suivre le chemin de gauche puis continuer de grimper le sentier. Passer une épaule et en conterbas déboucher sur un champ. Tourner à gauche, puis tout de suite à droite entre deux champs (GR). Au bout du champ, déboucher sur une route et la traverser. Prendre le chemin en terre battue en face qui longe des vignes. Après les vignes, grimper le sentier en sous-bois. À l'intersection, poursuivre à gauche et déboucher sur la D42. Emprunter la trace qui longe à gauche la route départementale pendant 500 m. Lorsque la trace s'arrête, rejoindre la route et l'emprunter sur une centaine de mètres (prudence !).
3-  Au carrefour ''Pié de Gache'' poursuivre la route tout droit. Au croisement de route suivant, continuer de monter tout droit. Au niveau d'un panneau qui indique la "Forge de Prats des Vallats", quitter la route et suivre à gauche la piste (PR). Filer droit au premier croisement puis, devant la forge, bifurquer à gauche puis à droite afin de la contourner. Ensuite, longer le champ, monter dans le sous-bois. Déboucher sur un croisement de petites routes et emprunter celle d'en face (PR). Au poteau directionnel "Le Prats des Vallats" poursuivre tout droit direction ''Le Destel''.
4- Au poteau directionnel "Le Destel", prendre à gauche le chemin caillouteux direction ''Beaumont-de-Pertuis - Les Grands Ferrages'' (PR). Plus loin, virer à gauche, puis 200 m après, tourner à droite sur un chemin en terre battue (poteaux en béton à l'entrée, balisage PR peu visible). Une fois les champs traversés, continuer à gauche entre champs et garrigue. Filer toujours tout droit (PR) puis commencer à descendre. Après une section de chemin un peu plus raide, ne pas manquer à droite le sentier qui s'enfonce dans les bois (PR). Suivre le sentier le plus évident et déboucher sur un champ.
5- Virer à gauche puis à droite afin de longer le bord du grand champ de lavandin (balisage PR peu visible). Continuer tout droit et longer le second champ de lavandin. Descendre en face le sentier caillouteux (PR). Au niveau d'une intersection, poursuivre le sentier de droite, remonter un petit ressau, puis filer à gauche, longer un grillage et descendre jusqu'à une piste (PR). Poursuivre en face la piste, passer devant des habitations et déboucher sur une petite route. L'emprunter à gauche er rejoindre en contrebas la D42.
1- Au carrefour "Les Grands Ferrages", virer à droite,  empruntant en sens inverse le  cheminement suivi à l'aller et revenir ainsi à la mairie, point de départ de la balade.

Itinéraire du réseau touristique départemental de randonnée de Vaucluse (PDIPR 84).

  • Départ : Devant la mairie, BEAUMONT-DE-PERTUIS
  • Arrivée : BEAUMONT-DE-PERTUIS
  • Communes traversées : Beaumont-de-Pertuis, La Bastide-des-Jourdans et Grambois

Profil altimétrique


Recommandations

  • Après le point 1, puis avant et après le point 3 : prudence sur la route !
  • Après les points 2 et 5  : présence de quelques sections de sentiers caillouteux et crevassés : mieux vaut être bien chaussé.
  • Je respecte les propriétés privées et le travail des agriculteurs, je reste sur le bon tracé et je ne cueille rien dans les cultures.

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Luberon

60, place Jean Jaurès, 84400 Apt

https://www.parcduluberon.fr/accueil@parcduluberon.fr+33 (0)4 90 04 42 00

Au cœur du centre ancien d’Apt, la Maison du Parc du Luberon vous accueille dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle.
Informations touristiques et vente de livres, cartes, topoguides.
Musée de géologie, visite gratuite.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

En savoir plus

OTI Luberon Sud Tourisme

Le Château - BP 16, 84240 La Tour d'Aigues

https://www.luberon-sud-tourisme.fr/contact@luberon-sud-tourisme.fr+33 (0)4 90 07 50 29
Accessibilité :
Idéalement situé dans le Château de La Tour d’Aigues (le siège social), classé Monument Historique, sur la place du village, et à Cucuron, l’OT Luberon Sud Tourisme vous accueille, vous informe et vous conseille toute l’année lors de votre séjour en Luberon. Nous sommes également disponibles avant votre séjour pour vous aider à planifier le circuit de vos vacances : hébergements, incontournables, visites, activités, nous sommes là pour vous guider !

Horaires d’ouverture :

AVRIL / MAI / JUIN ET SEPTEMBRE
Du mardi au samedi : de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

EN JUILLET ET AOÛT
Lundi : 15h – 18h.
Du mardi au samedi : 9h30 à 13h et de 15h à 18h.
Dimanche : de 9h45 à 12h45 (du 09/07 au 20/08).

JOURS FÉRIÉS
18 mai (Ascension) : de 9h30 à 12h30.
14 juillet : de 9h30 à 13h et de 15h à 18h.
15 août : de 9h30 à 13h et de 15h à 18h.

Accès routiers et parkings

À 20 km à l'est de Pertuis, par les D973 et D198.

Stationnement :

Parking du Parc George Bremond, 24 route de Mirabeau, Beaumont-de-Pertuis OU Parking face à la mairie

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :