EYGALAYES - Le sentier de la liberté
>>
Accueil
>
À PIED
>
EYGALAYES - Le sentier de la liberté
Eygalayes

EYGALAYES - Le sentier de la liberté

Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Revenez sur les pas de Laurent Pascal, un maquisard ayant échappé à une terrible fusillade en 1944, tout en profitant des magnifiques paysages.

« C’est une randonnée plutôt facile qui permet de découvrir et d'observer les montagnes du sud-est des Baronnies provençales (Chabre, Chanteduc, Crête de l’Âne, …). Si on a la chance d'avoir un temps dégagé, on peut même apercevoir quelques montagnes du massif des Monges. On y traverse deux petits villages ayant connu une histoire assez troublante. L’une a connu un vrai massacre et l’autre a sauvé la vie d'un rescapé de la fusillade ». Léo MICHELET, stagiaire au Pnr des Baronnies provençales.


Les 8 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Cimetière national d'Eygalayes

    Ce cimetière rassemble les tombes de 35 maquisards, dont 20 in memoriam, tués le 22 février 1944. C’est à la suite d’une dénonciation qu’une soixantaine de soldats de la Division Brandebourg attaquent simultanément quatre postes ou campements, situés à Izon-la-Bruisse et rattachés au Maquis Ventoux. Ceux qui n’ont pas été tués lors des attaques sont rassemblés et exécutés dans une ferme, à Eygalayes, mais un d’entre eux, Laurent Pascal, parvient à s’échapper pour rejoindre Ballons.

  • Patrimoine et histoire

    La frontière entre la Provence et le Dauphiné

    Eygalayes était un des villages par lequel les visiteurs entraient ou sortaient de Provence. Il était situé le long d’un grand chemin, très fréquenté jusqu’au début du XIXe s. et qui reliait le Comtat Venaissin à l’Italie, par Sault, Séderon, Orpierre, en passant par le col Saint-Jean. Les anciennes devantures de commerce, en demi-cercle, le long de la rue principale du village, sont des témoignages de cette activité marchande et le lieu-dit « la Pigière » rappelle la présence d’un péage.

  • Patrimoine et histoire

    Ballons, le village de la survie

    Le seul survivant des exécutions du 22 février 1944 fut Laurent Pascal, alias Rolland Perrin. Dans sa fuite, il fut sauvé à la fois par « Le Toubib », médecin juif polonais, qui courut derrière lui, en faisant rempart de son corps aux balles, ainsi que par deux autres de ses compagnons. Arrivé au village de Ballons vers 18 heures, il y retrouva deux autres compagnons maquisards. Ils y passèrent la nuit, sous la garde des habitants, avant de rejoindre et avertir le reste du Maquis Ventoux.

  • Patrimoine et histoire

    L’ancien site fortifié de Ballons

    L’antenne de téléphonie, au sud de l’actuel village, est implantée sur le site de l’ancien village fortifié de Ballons. L’ancien château dominait le site, les maisons étaient organisées, au sud est à l’ouest, le long de rues qui suivaient les courbes de niveau et reprenaient la forme ronde de la butte. Le village a été progressivement abandonné à partir du XVIe s. au profit du site actuel où se regroupent, depuis la fin du XIXe s. la mairie, l’église et les maisons du chef-lieu.

  • Patrimoine et histoire

    Eglise Sainte-Catherine

    L’ancienne église de la paroisse était dédiée à Saint-Pierre, mais, à partir des années 1640, Sainte-Catherine devient le vocable de l’église paroissiale. L’église actuelle ne date que de la fin du XIXe s. Elle a été construite grâce à l’opiniâtreté de l’abbé Chambon, qui décéda en 1884. Elle fut rénovée en 1954, puis de nouveau récemment. A l’intérieur on retrouve une Vierge de plâtre, de beaux vitraux et une chaire en métal qui en fait son originalité.

  • Point de vue

    Col de Séouze

    Depuis ce petit col, situé entre la montagne d’Ozeron au sud et des Parnadus au nord, on peut observer bon nombre de montagnes. A l’ouest, on peut notamment apercevoir la crête de Serrières (1 170 m) sur la gauche, la montagne de Buc (1 442 m) au milieu au fond. La petite montagne recouverte de marne est le Gonson (1 101 m). A l’est se trouve la montagne de Chabre (1 252 m) sur la gauche et sur la droite la montagne de Chanteduc (1 542 m). Au centre, on peut apercevoir quelques montagnes du massif des Monges.

  • Patrimoine et histoire

    Stèle commémorative des fusillés

    Cette stèle aux martyrs du maquis d’Izon se trouve à proximité du lieu d’exécution de 19 des 34 maquisards tués le 22 février 1944. Les maquisards faits prisonniers à Izon-la-Bruisse furent emmenés à la ferme Monteau à Eygalayes. Les exécutions commencèrent aux environs de 13 heures. Les maquisards, en file, étaient désignés quatre par quatre pour être fusillés. Laurent Pascal faisait partie de la dernière fournée avec Le Toubib et les deux autres maquisards, qui l’ont aidé à s’échapper.

  • Patrimoine et histoire

    L'église d'Eygalayes

    L’église Saint-Fabien-Saint-Sébastien-et-Saint-Jacques fut construite au XIXe s. à l’emplacement d’une église plus ancienne . Dans cette église furent déposés, entre le 23 et le 25 février, les corps des martyrs d’Izon et d’Eygalayes. Une plaque posée sur l'église rappelle le courage de l'abbé Roux qui s’est chargé de l’inhumation et de la cérémonie. A l’intérieur on retrouve un tableau du XVIIe s. de la Vierge travaillant entourée d’anges et de saint Sébastien.


Description

Du parking, prendre le sentier qui se situe dans le virage 30 m plus bas (PR). Monter pendant 200 m. 
1- Arriver au croisement, virer à gauche et rester sur ce chemin pendant 1 km. Arriver sur la route goudronnée (prudence !), continuer sur 300 m.
2- Quitter la route goudronnée pour prendre le sentier de droite (PR). Rester sur le chemin pendant un peu moins d’un kilomètre et au croisement prendre le chemin de gauche. Continuer ensuite toujours tout droit pendant plus d’un kilomètre.
3- Arriver sur la route goudronnée (prudence !) et au carrefour de « La Bègüe » (alt. 800 m) faire un aller-retour sur 400 m jusqu’à l’église du village. Revenu à la bifurcation, suivre la direction d’Eygalayes (PR).
4- Après être resté sur la route pendant plus d’un kilomètre, la quitter au croisement pour emprunter le sentier de gauche (GRP). Rester sur ce sentier pendant 1,5 km. Au carrefour du « Col de Séouze » (alt. 831 m) virer à gauche en suivant la direction d’Eygalayes (GRP).
5- Arriver au village, prendre le petit pont en face du lavoir pour traversr la route (prudence !) puis continuer tout droit jusqu’à l’église. Il est possible de continuer ensuite sur la D592 en direction d'Izon-la-Bruisse sur plus de 500 m pour arriver au niveau de la stèle commémorative. Réemprunter le pont dans l’autre sens puis après 20 m virer à gauche sur le petit sentier (GRP) juste avant le bâtiment. Marcher pendant environ 1 km.
1- Virer à gauche et revenir au parking en suivant en sens inverse le cheminement emprunté au départ.

  • Départ : Cimetière National, Eygalayes
  • Arrivée : Eygalayes
  • Communes traversées : Eygalayes et Ballons

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

  • Entre le point 1 et 2, entre le point 3 et 4, au point 5 : traversée de route départementale, prudence !
  • RESPECTER LA TRANQUILLITE du lieu où on se promène, éviter de crier et ne pas utiliser d’instruments ou d’appareils sonores (radio, etc.), par respect pour les autres usagers mais aussi pour la quiétude de la faune, notamment en périodes de reproduction et d’hivernage où les animaux sont beaucoup plus vulnérables. 
  • Éviter de cueillir les plantes sauvages : certaines d’entre elles sont protégées.
  • Une partie de l'itinéraire est fortement exposée au soleil, prendre l'équipement nécessaire (eau, casquette, crème solaire, ...) pour les chaudes journées d'été. Privilégier un départ tôt le matin pour éviter les heures chaudes de la journée.
  • RISQUE INCENDIE. Le feu est l’ennemi de la forêt… et du randonneur ! Ne pas fumer en forêt et ne pas allumer de feu, d'autant que quelle que soit la saison, c'est interdit ! Et en période estivale, avant de partir en balade, se renseigner sur les conditions et réglementations d’accès aux massifs forestiers.

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional des Baronnies provençales

575 Route de Nyons – La plaine du Pont, 26510 Sahune

http://www.baronnies-provencales.fr/smbp@baronnies-provencales.fr+33 (0)4 75 26 79 05

Les locaux du Parc naturel régional des Baronnies provençales sont ouverts au public.

Du 1er mai au 30 septembre :
Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Pendant les petites vacances scolaires (toutes zones confondues) :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Du 1er octobre au 30 avril hors vacances scolaires :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h

En savoir plus

OT Baronnies en Drôme Provençale - Montbrun-les-bains

26570 Montbrun-les-Bains

http://www.baronnies-tourisme.commontbrun@baronnies-tourisme.com+33 (0)4 75 28 82 49

OT Baronnies en Drôme Provençale - Séderon

2 rue de la Bourgade, 26560 Séderon

http://www.baronnies-tourisme.commontbrun@baronnies-tourisme.com+33 (0)4 75 28 55 00

Accès routiers et parkings

A 10 km de Séderon, par la D542 puis la D70.

Stationnement :

Parking du cimetière national, Eygalayes

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :