REVEST-DES-BROUSSES - À vélo entre les sources du Largue et du Calavon
>>
Accueil
>
VÉLO
>
REVEST-DES-BROUSSES - À vélo entre les sources du Largue et du Calavon
Revest-des-Brousses

REVEST-DES-BROUSSES - À vélo entre les sources du Largue et du Calavon

Eaux et rivières
Géologie
Patrimoine et histoire
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

La Haute-Provence comme on l'aime, belle  sauvage, authentique, subtile et spectaculaire...

« On m'avait annoncé un splendide ensemble de collines et de plateaux entaillés de combes et de ravins, ponctué de villages perchés authentiques qui offrent des vues imprenables... Et bien je confirme que cet itinéraire est une perle, où la beauté et la puissance des paysages vous transportent, à condition d'activer ses mollets sur quelques montées bien soutenues. Inoubliable !  ». Margaux Gueguen, alternante à Vélo Loisir Provence.


Les 11 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Revest-des-Brousses, village de caractère

    Revest-des-Brousses regorge de monuments historiques et de témoignages architecturaux hérités de son passé. Ainsi, vous ne devez pas manquer l’ancien château (XVIIe s.) qui a abrité la mairie et plus longtemps auparavant une prison, les vestiges de l’enceinte du village datant du Moyen-âge, le portail des Mourres avec sa porte à mâchicoulis (XVe s.) et les bas-côtés de l’Eglise Saint Côme et Damien (XIVe s.) avec son clocher carré.

  • Flore

    Chênes sessile de la forêt de Fuyara

    En contrebas sur l'ubac, après une zone de pins Sylvestre et une bande de pins Maritime, la forêt de Fuyara dévoile ses précieux feuillus,  les Chênes sessile, ou Chênes rouvre. Souvent associé aux Charme, Hêtre, et Tilleul, on les reconnaîent à l’absence de pédoncule et à l’attache du fruit à la branche ; on dit qu'il sont  sessiles et du coup leurs glands forment des bouquets. Ils ne portent pas de poils sous leurs feuilles. Ils apprécient les sols siliceux, plutôt légers et bien drainés, et il ont besoin d’humidité. Les Chênes sessile du  peuplement de Vachères sont parmi les spécimens les plus méridionaux.

  • Produits du terroir

    Élevage caprin et feuille de châtaignier

    L’alliance, à quelques kilomètres de distance à vol d’oiseau, du Châtaignier, qui pousse dans les forêts voisine, et des garrigues sèches et dénudées, aux touffes de graminées et d’Aphyllanthe de Montpellier, a donné le somptueux fromage de Banon. Un petit fromage au lait cru et entier des chèvres paissant la garrigue. Après une première période d'affinage, le caillé doux est enveloppé dans des feuilles de châtaigniers brunes liées par un brin de raphia naturel. Un régal ! Visite, dégustation, vente auprès des formageries de Banon.

  • Savoir-faire

    Lavande et lavandin

    Les champs de lavandes construisent les paysages de Haute-Provence, notamment vers Simiane-La-Retonde, Vachères et les contreforts de la Montagne de Lure. La Lavande officinale se réserve les hauteurs et le Lavandin, hybride de la précédente et de la Lavande à larges feuilles, ou Lavande aspic, vient plutôt à basse altitude. Leur magnifique floraison apparaît en tout début d’été comme l’une des plus somptueuses que connaît notre territoire. 

  • Flore

    Sus sur les lavandes !

    Les agriculteurs doivent faire face à une maladie qui détruit impitoyablement, et très rapidement, les pieds de lavande. La cause : une bactérie transportée par un petit moucheron avec de longues antennes, inféodé aux lavanderaies ; le Cécidomyie Resseliella lavandulae. La larve sous la terre se déplace facilement, elle transmet la maladie de plant en plant. Quand l’insecte volant est né, la transmission touche des champs plus lointains. L’usage d’insecticides est impossible car la nymphose de l’insecte correspond au moment de la venue des abeilles.

  • Eaux et rivières

    Calavon, fleuve de pierre

    Le nom de Calavon, est aussi celui d’un lieu-dit situé au nord du village d’Oppedette, tout près des gorges creusées par la rivière. On peut voir dans Calavon une variante de l’occitan calaven « gouffre, précipice, ravin ». L’origine de ce terme peut se trouver dans la base préceltique *kal- ou *kar- « pierre, rocher » ou bien dans la base *kerb- qui exprime la notion de cassure, de coupure. Le nom aurait donc désigné d’abord le relief escarpé et rocheux, puis la rivière qui le traverse. Source : FOSSAT, Gilles. 2012. Les noms de l’eau en Vaucluse. Toponymie et hydronymie. Paris, L’Harmattan, 159 p.

  • Patrimoine et histoire

    Oppedette, village perché

    Dominant l’entrée des gorges, perché sur son éperon rocheux, le village d’Oppedette (dont le nom viendrait de l'oppidum celto-ligure sur lequel il fut édifié) était fréquenté dès le paléolithique (vestiges datés de 40 000 ans environ). Oppedette est caractéristique des villages provençaux avec ses ruelles étroites et ses façades dont les enduits sont tombés au fil du temps et ont laissé apparaître les pierres maçonnées à la chaux.

  • Point de vue

    Les belvédères d'Oppedette

    À deux pas du parking, deux belvédères se font théâtralement face ! En contrebas, les entrailles du Calavon se révèlent, sur la rive opposée se dessine le sentier du retour et plus loin, à l'est, la Montagne de Lure apparaît... Depuis 2009 et les derniers gros travaux d'aménagements, le premier belvédère (côté ouest) ainsi que la zone d'accueil agrémentée de panneaux d'interprétation, sont accessibles aux personnes en situation de handicap (label Tourisme Handicap).

  • Géologie

    Vachères, son panorama et son musée

    Vachères, perché à 830 m d’altitude, offre un point de vue magnifique à 360°. C’est aussi un vieux village ceint de nombreux vestiges du Moyen-Âge et de la Renaissance : remparts, porte de l’Horloge, château seigneurial et plusieurs maisons patrimoniales, ainsi que des ruelles et escaliers caladés. C’est enfin un musée de géologie, préhistoire et archéologie, dédié à Pierre Martel, pionnier de la défense des patrimoines locaux : Musée Pierre Martel de Vachères.

  • Patrimoine et histoire

    Aubenas-les-Alpes, un patrimoine historique et religieux

    Le territoire d’Aubenas-les-Alpes, fréquenté dès le Paléolithique moyen, connaît une forte activité humaine au Néolithique grâce à la qualité du silex affleurant dans la vallée du Largue. Le village porte également les traces d’une occupation à l’époque gallo-romaine. Puis au Moyen Âge, Aubenas-les-Alpes voit son histoire liée à celle du comté de Provence. Sur la place du village ombragée par de majestueux marronniers centenaires, se dresse l'église de l’Assomption de la Vierge à Aubenas-les-Alpes, un vestige précieux du village médiéval.

  • Eaux et rivières

    Le Largue, une rivière sous tension

    Le Largue prend sa source à 1450 m d’altitude, sur la commune de Saumane, et conflue avec la Durance à Volx, à la cote 310 m, après un parcours de 45 km. Le Largue et ses affluents, dont la rivière Laye, drainent un bassin hydrographique de 372 km² sur le versant sud de la Montagne de Lure et concernent 21 communes des Alpes de Haute-Provence. Avec des étés très secs et un sol à 35% karstique où l’eau de pluie s’infiltre très rapidement en profondeur, le bassin du Largue est un bassin naturellement déficitaire en eau. Les besoins d’irrigation et d’eau potable en période d’étiage (basse eau) sont devenus très compliqués à satisfaire...


Description

Sortir du parking et emprunter à gauche la D5. Au premier carrefour, laisser partir à droite l'itinéraire n°7 ''Forcalquier Lure à vélo'' vers Saint-Etienne-les-Orgues, et poursuivre la D5 tout droit en direction de Banon. Avaler la grande ligne droite, quitter la vallée du Largue et monter progressivement sur 1,7 km.
1- Au collet de Val Martine, bifurquer à gauche en direction de Simiane-La-Retonde et monter encore sur 400 m puis, au carrefour en Y, quitter la D14 pour la D18 à droite, toujours en direction de Simiane-La-Retonde. Dévaler ainsi la D18 jusqu'aux rives du Calavon (route sinueuse et glissante en hiver !). Franchir une grande courbe, puis au croisement avec la D201, poursuivre tout droit la D18. Remonter tranquilement vers Carniol. Déboucher sur le plateau et à la vue du hameau de Carniol, continuer à droite sur la D18. 200 m plus loin, filer à droite toujours sur la D18. Se laisser glisser puis relancer jusqu'à atteindre le bord du plateau. Attaquer alors la descendre vers Simiane-La-Retonde.
2- Dévaler la route tout droit (prudence, bien maîtriser sa vitesse !), franchir deux épingles et atteindre la vallée. Au stop du Chapeau Rouge (boulangerie), traverser la D51 (prudence !), prendre en face la direction de Simiane-La-Retonde et avancer tout droit sur 150 m.
3- Devant le panneau d'entrée du village, filer tout droit sur la rue du Châpeau Rouge. À hauteur du parking du Faubourg, continuer tout droit, s'élever sur la Route de la Combe (D18), franchir à droite une grande épingle et atteindre la Place de la Combe. Quitter la D18,  s'engager tout droit jusqu'au fond de la place, puis poursuivre par la rue étroite du Rempart. Avant l'église, à hauteur de la table de pique nique, descendre à droite, passer en contrebas de la Place Sainte-Victoire, puis au bout de la rampe, filer légèrement à droite et dévaler bien à droite la Montée du Fourbourg (prudence, pentre très raide à plus de 12% !). Descendre tout droit et au stop, poursuivre en face légèrement à gauche, la rue des Granges. Déboucher de nouveau au point 3. Là, filer tout droit, retraverser la D51 et remonter en face la route dévaler à l'aller (passage commun à l'itinéraire cyclotouristique n° 8 ''Lavandes et Vieilles Pierres'').
2- Bifurquer à droite sur la D951, direction ''Gites de l'Abbadie'', atteindre l'épaule du plateau et se laisser descendre tranquilement. Laisser filer à droite le chemin qui mène aux Jardins de l'ancienne Abbaye de Valsaintes et atteindre un peu plus bas la D201. Virer à droite et descendre la D201 jusqu'aux rives du Calavon, poursuivre à plat, traverser le pont qui enjambe la rivière et remonter sur Oppedette, toujours par la D201.
4- Face à la mairie d'Oppedette, virer à droite puis de suite à gauche en direction d'Apt (D201). Sortir du village et après l'allée de platanes, laisser filer tout droit l'itinéraire cyclotouristique n° 8 ''Lavandes et Vieilles Pierres'', tourner à droite et atteindre les belvédères des gorges d'Oppdette. Une fois la contemplation terminée, revenir en sens inverse et par le même  cheminement jusqu'au point 4. Là, laisser la mairie main droite et s'élever en face sur la route de Vachères. Grimper 5,8 km à 4,8 % de moyenne sur cette belle petite route panoramique et déboucher enfin sur le plateau. Rejoindre en contrebas la D14 et au stop poursuivre à droite en direction de Vachères. Avancer 400 m et prendre à droite la D114. Grimper de nouveau, franchir deux épingles assez raides et atteindre enfin l'entrée du village de Vachères.
5- À l'angle de l'église, filer à gauche, puis 60 m plus loin, pénétrer à gauche dans les rues étroites du village, direction Reillane (D414). Longer les anciens remparts et déboucher au bout de La Place (calvaire). De là, amorcer une descente qui va durer 6 km. Descendre tout droit la Route du cimetière qui suit l'épaule (D414).  Déboucher en contrebas sur un stop, virer à droite et emprunter la D14 en direction de Reillanne. 800 m plus bas, dans un léger virage, ne pas râter à gauche la route d'Aubenas-les-Alpes (passage commun à l'itinéraire ''Autour du Luberon à vélo''). Dévaler cette route sur 3 km. En pleine ligne droite, laisser partir à gauche la première route qui mène à Aubenas et filer tout droit. Au croisement suivant situé 1 km plus bas, laisser partir tout droit l'itinéraire ''Autour du Luberon à vélo'' et bien virer à gauche. Grimper sèchement la D555 jusqu'à Aubenas-les-Alpes (1 km sur un epente de 8% !). Traverser le village, filer jusqu'à un carrefour en Y et descendre à droite (D555). Traverser deux hameaux puis atteindre les rives du Largue, franchir le pont et remonter pour déboucher sur la D5.
6- Au stop, virer à gauche et emprunter la D5 en direction de Banon (passage commun à  l'itinéraire n°7 ''Forcalquier Lure à vélo''). Filer tranquilement, relancer une dernière fois sur 1 km puis rejoindre paisiblement par la D5 toujours, au pied de Revest-des-Brousses, le parking Le Regain départ de l'itinéraire.

  • Départ : Parking Le Regain en bord de D5, Revest-des-Brousses
  • Arrivée : Parking Le Regain en bord de D5, Revest-des-Brousses
  • Communes traversées : Revest-des-Brousses, Banon, Vachères, Simiane-la-Rotonde, Oppedette, Aubenas-les-Alpes et Saint-Michel-l'Observatoire

Profil altimétrique


Recommandations

  • Après le point 1 : descendre prudemment la D18, route sinnueuse et glissante en hiver.
  • Avant et après le point 3 : traverser de la D51, prudence !
  • Dans le village de Siminiane-La-Retonde : descendre prudemment et à vitesse réduite la pentre à + de 12% de la ''Montée du Faubourg''.
  • Avant le point 6 : attention aux engins agricoles éventuellement en manoeuvre à hauteur des hameaux des Mouroux et du Plan.

Lieux de renseignement

Luberon Géoparc mondial UNESCO

60, place Jean Jaurès, 84400 Apt

https://www.parcduluberon.fr/unesco-geoparc/stephane.legal@parcduluberon.fr+33 (0)4 90 04 42 00

OT Reillanne

Cours Thierry d'Argenlieu, 04110 Reillanne

http://www.reillanne-en-provence.com/tourisme@reillanne-en-provence.com+33 (0)4 92 76 45 37

OT Saint-Michel l'Observatoire

Place serre, 04870 Saint Michel l'Observatoire

http://www.saintmichellobservatoire.com/mairie.stmichelobs@orange.fr+33 (0)4 92 76 69 09

Accès routiers et parkings

À 25 km au nord de Manosque, par les D105 et D5.

Stationnement :

Parking Le Regain, situé 500 m en contrebas du village de Revest-des-Brousses, au bord de la D5.d de D5

Source


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
7