LA TOUR D'AIGUES - Sur le pays d'Aigues à vélo (Est)
>>
Accueil
>
VÉLO
>
LA TOUR D'AIGUES - Sur le pays d'Aigues à vélo (Est)
La Tour-d'Aigues

LA TOUR D'AIGUES - Sur le pays d'Aigues à vélo (Est)

Faune
Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Grande boucle du sud Luberon, sur la partie Est de l’itinéraire "Le pays d’Aigues à vélo" ; un bonheur entre vignes et villages !

« Les villages, blottis au creux du Luberon ou perchés comme des phares avec des places ombragées et des fontaines, vous obligeront à lever la tête pour regarder pleinement ces beautés inoubliables, alors que les prestataires touristiques marqués "Acceuil Vélo" accueilleront tous les cyclistes pour une halte fraîche et reposante. N'hésitez plus et venez suivre les petites routes pittoresques et sereines. Laissez-vous charmer : c'est un vrai bonheur ! » Loïc Munier, Animateur Vélo Loisir Provence.


Les 20 patrimoines à découvrir
Faune

Rollier d’Europe, oiseau bleu

Facile à repérer grâce à sa couleur bleue intense, vous pourrez l’apercevoir posé sur les fils et poteaux électriques. Il aime ces postes d’observation en zone ouverte et ensoleillée pour repérer et plonger sur ses proies (gros insectes et lézards). Il niche dans des cavités d’arbres et nous quitte pour passer l’hiver en Afrique quand les proies se font plus rares, avant de revenir au printemps.

lire la suite
Géologie

Pié Mont et Paléo-Eze

Entre Pertuis et Peypin-d'Aigues, vous pouvez apercevoir à plusieurs endroits une accumulation de galets, morceaux de roche arrachés aux montagnes et lentement usés, arrondis par leur transport dans un cours d’eau, une rivière. Ces galets correspondent à l’ancien tracé d’un cours d’eau, une paléo-Eze qui coulait là, parallèle à l’Eze actuelle mais décalée de 3 km vers l’Est. On retrouve également cette ancienne vallée fossile à travers le paysage formant des collines.

lire la suite
Produits du terroir

Les Marchés Paysans

Sur cette grande place, pour les amateurs de saveurs provençales, la marque “Marché Paysan” est déposée par le Parc naturel régional du Luberon. Les fromages de chèvre sont du coin, les fruits et légumes du champ "d'à côté" et le miel vient d'être récolté. Sur ces marchés aux couleurs exaltantes, les commerçants sont exclusivement des producteurs du Parc vendant eux-mêmes leurs produits (marché de St-Martin-de-la-Brasque les dimanches matin de mai à octobre).

lire la suite
Patrimoine et histoire

Saint-Martin-de-la-Brasque

Le village naît en 1506, comme Peypin-d’Aigues, d’un accord entre les seigneurs et une quinzaine de familles vaudoises qui acceptent de venir repeupler les terres en friches. Les deux villages se complètent : Peypin ayant un excédent de forêts, et Saint-Martin de terres cultivables. Durant les persécutions de 1545, le village est pillé et brûlé. Saint-Martin fait partie des villes visées par l’édit de Mérindol du 20 mai 1545 : il suffisait d'en être originaire pour être envoyé aux galères.

lire la suite
Patrimoine et histoire

Eglise paroissiale de St-Martin

Ce bâtiment religieux fut construit entre 1626 et 1929 pour remplacer l’ancienne église ruinée, dédiée à Saint-Martin-de-Tours. Sa modeste taille et son éloignement du village s’expliquent par un trop faible nombre de familles catholiques. La majorité de la population étant d’origine vaudoise. A l’intérieur, le retable date du XVIIIe s. La nef voûtée en berceau brisé continu, terminée par une abside en cul-de-four, en fait un édifice à l’architecture unique.

lire la suite
Point de vue

Paysage de Grambois

Ce village typique perché à 350 m sur un coteau escarpé s’est développé grâce à plusieurs facteurs lui offrant une position avantageuse. Au carrefour des axes Pertuis-Forcalquier et Lauris-Manosque, au sommet d’un promontoire permettant de dominer la vallée de l’Eze et qui se rattache au plateau de Saint-Léger, un territoire peu fertile, mais étendu et varié, qui associe des fonds de vallons humides à quelques coteaux bien exposés et à de larges parcours de pâturages forestiers.

lire la suite
Flore

Verger Conservatoire

Le verger villageois de Grambois est aménagé au pied du village, sur un terrain panoramique doté d'un ancien pigeonnier restauré. Il est entretenu conjointement par la municipalité, les Gramboisiens et les Gramboisiennes, et le Parc naturel régional du Luberon. Ce verger conservatoire permet de perpétuer la culture de variétés anciennes de  fruitiers et de rassembler une collection de 91 variétés traditionnelles du Luberon et de la Provence. Une belle conservation du patrimoine fruitier !

lire la suite
Patrimoine et histoire

Le village de Grambois

Sur la place des remparts se côtoient plusieurs monuments tels que le château (ancienne demeure seigneuriale du XVIe s.), l’église Notre-Dame de Beauvoir du XIe s. et la Fontaine aux Bartavelles, un véritable décor de cinéma qu'a sélectionné Yves Robert pour ses tournages. Le village dispose aussi de deux sources aux caractères bucoliques : Fontsausse et Fontvérane. Autrefois nécessaires à la vie du village, les chemins les desservant ont gardé une trace de leur importance en prenant leurs noms.

lire la suite
Faune

Circaète Jean-le-Blanc

Fait unique parmi nos rapaces européens, ce nicheur forestier chasse les reptiles (serpents et gros lézards) à la vue dans les milieux ouverts (garrigues, pierriers, champs, vignes). Grand migrateur, il passe l’hiver au Sud du Sahara. 1,8 m d’envergure, ventre blanc, poitrine brune et vol battu sur place caractéristique, le Circaète ne passe pas inaperçu pour qui sait être attentif. Présent chez nous de mars à septembre, ce rapace original est un élément clé de notre patrimoine naturel.

lire la suite
Flore

Camaïeu de rouge ou de bleu, je suis...?

Les “fleurs amies des moissons” dites messicoles donnent, à partir de la fin du printemps, ces couleurs dans les champs provençaux qui ont tant séduit Van Gogh. Mais l’évolution de l’agriculture a entraîné la raréfaction de ces plantes, biologiquement adaptées aux milieux ouverts et perturbés (mais non traités !) que sont les terres cultivées. Grâce au maintien d’un terroir agricole de qualité, adonis, bleuets et miroirs de vénus survivent sur le territoire du Parc, pour le plaisir des yeux !

lire la suite
Faune

Quand le feu a du bon !

En 1992, un incendie dévaste 1 800 ha de forêt et de garrigue de Grambois jusqu’à Beaumont-de-Pertuis. Ce triste événement a eu un rare effet positif : la réouverture des milieux au cœur du massif. Cela permit à des espèces, comme le lapin de garenne ou certains passereaux, de reprendre leurs droits. Parallèlement, afin de pérenniser une grande coupure au sein du massif, essentielle dans la stratégie de lutte contre les incendies, un vaste secteur pâturé par les moutons a été restauré.

lire la suite
Eaux et rivières

Lavoir à mosaïque

Au carrefour de la rue du 19 mars 1962 et du cours Emile Parde, se dresse ce lavoir avec son joli triton en fonte. Il est orné de mosaïques réalisées récemment dont l'inscription "vall". Devant, une placette avec des bancs permettent de le contempler.

lire la suite
Eaux et rivières

Fontaine moussue et son lavoir

Située cours Pardé, cette fontaine impose avec son rocher moussu. Un système de rigole maçonnée derrière la paroi de celle-ci, alimente le lavoir situé sous voûte juste à proximité. Le lavoir est composé de deux bassins ovoïdes et de deux barres d’égouttage. Le bac du fond servait au rinçage.

lire la suite
Patrimoine et histoire

La face cachée de Beaumont-de-Pertuis

Perchée sur une butte, la silhouette de ce village est affirmée par l’habitat qui s’est regroupé autour du castrum, dont il ne subsiste que quelques vestiges de remparts médiévaux. Mais Beaumont possède un important et extraordinaire patrimoine souterrain, chaque maison est construite sur des caves du XIIIe s. voire avant. Certaines de taille modeste étaient utilisées pour la conservation du fromage, mais d’autres sont de réelles « cathédrales gothiques » enterrées (domaine privé, ne se visitent pas).

lire la suite
Eaux et rivières

Comme un air d'Italie

La place Farnese, tire son nom du village de Farnese en Italie, qui est jumelé avec Beaumont-de-Pertuis depuis 1993. Sur cette petite place, située derrière la mairie, s'observe une jolie fontaine qui malheureusement ne coule plus. Parmi les activités farneso-beaumontaises, on peut citer le rallye cyclotouriste Beaumont-Farnèse qui consiste à parcourir les 800 km entre les deux villages.

lire la suite
Patrimoine et histoire

Le village de Mirabeau

Mirabeau a bénéficié dès le Moyen-Âge d’une position stratégique, grâce à sa clue, un passage privilégié pour franchir la Durance, lui permettant de contrôler le flux des personnes et marchandises. Au XVIe s., un bac fut installé avec l’instauration d’un droit de passage, ce qui permit au village de prospérer autour de son château construit au XVIIe s. Au XVe s. fut construit le pont de Mirabeau, détruit à quatre reprises par la Durance mais toujours reconstruit pour son avantage lucratif.

lire la suite
Faune

Lignes électriques, menaces aériennes

Les lignes à haute et moyenne tension créent un réel danger pour les oiseaux en raison des collisions et électrocutions. Pour les grands oiseaux planeurs (aigles, vautours, cigognes), ces infrastructures représentent l’une des principales causes de mortalité d’origine humaine. Des solutions existent : l’enfouissement des lignes, la pose de balises améliorant la visibilité des câbles, le renouvellement des pylônes les plus dangereux, la création de perchoirs sur ceux-ci ou leur meilleure isolation.

lire la suite
Faune

Huppe fasciée

Malgré sa jolie crête qui peut être dressée en éventail, la huppe fasciée est plus souvent entendue que vue, grâce à son chant « houp-houp-houp » facilement reconnaissable. Cette espèce insectivore utilise son long bec courbé pour extraire les larves et cocons du sol. Elle fréquente les zones cultivées, vignobles, vergers ou oliveraies. Protégée en France depuis 1981, ce grand migrateur passe l’hiver en Afrique. Une légende raconte qu’entendre son chant serait le signe de bonnes vendanges !

lire la suite
Faune

Le castor habite l'Eze !

Protégé depuis 1909, le Castor d’Europe réside plus en aval sur l'Eze depuis des années. Contrairement à une idée reçue, il n’a pas été introduit dans la région. Il recolonise naturellement les cours d’eau à partir du Rhône, d’où il n’a jamais disparu. Pour 80 cm et 20 à 30 kg, ce mammifère nocturne et aquatique est aussi bûcheron, charpentier, menuisier, mineur et végétarien ! Avec la construction de barrages en période de sécheresse, il contribue au maintien d’espèces végétales et animales.

lire la suite
Patrimoine et histoire

Le château de la Tour-d’Aigues

Dès le XIVe s. le château féodal est transféré hors de l’agglomération médiévale sur le site actuel. Autour d’un premier donjon, un véritable château est édifié au XVe s. Mais dès le XVIe s. le château et les jardins sont largement remaniés et agrandis pour devenir un des plus beaux édifices de la Renaissance en Provence. Il est malheureusement pillé et incendié à la Révolution. Les quelques vestiges restaurés progressivement depuis le XIXe s. témoignent néanmoins de cette riche histoire.

lire la suite

Description

Dos au parking situé juste devant le château et l’office de tourisme (arrêt de bus), emprunter à droite le bd de la République (D956). 180 m plus loin, s’engager à gauche dans un passage protégé (panneau vélo "Liaison La-Tour-d’Aigues-Saint-Martin-de-la-Brasque"). Passer devant le collège. Au rond-point suivant, prendre à droite le Chemin du Piedmont. Plus loin, rejoindre la D120 et l’emprunter à droite sur 200 m.

1- A l’intersection, prendre à droite vers Saint-Martin-de-La Brasque (D165). A l’Y, continuer à gauche. A l’entrée du village, virer à droite et traverser le grand parking. A l’angle de la mairie, tourner à gauche et avancer tout droit jusqu’à la D27.

2- Virer à droite, laisser partir à gauche l'itinéraire vélo "Autour du Luberon", et bien poursuivre la D27 jusqu’au pied du village de Grambois. Avant le stop, tourner à gauche (balisage "Pays d'Aigues à vélo"), déboucher sur la D956 puis prendre à droite au rond-point (D122). Franchir le pont sur l’Eze, gravir les lacets et atteindre le haut de Grambois. Au rond-point, tourner à droite vers Beaumont-de-Pertuis. A l’Y poursuivre à gauche la D122) sur 4 km.

3- Virer à droite en direction de Beaumont-de-Pertuis (tronçon de D42 commun avec l'itinéraire vélo "Autour du Luberon").

4- A l’intersection, laisser partir à gauche l'itinéraire vélo "Autour du Luberon" et poursuivre à droite vers le centre de Beaumont-de-Pertuis (D42). Face à la mairie, virer à droite. Suivre la route de Mirabeau (D198). Dépasser ND de Beauvoir, basculer et poursuivre jusqu’à Mirabeau.

5- Au pied de Mirabeau, juste après les tennis, virer deux fois à droite et suivre la route de La Tour-d’Aigues (D135). Plus loin, tourner deux fois à gauche et une fois à droite, puis se laisser glisser jusqu’à La Tour-d’Aigues (D135).

6- A hauteur de ND de Ferrage, abandonner l’itinéraire "Le Pays d’Aigues à vélo" qui part à gauche vers La Bastidonne, poursuivre à droite. Juste après le pont sur l’Eze, virer à droite. Franchir l’épingle à gauche, gravir la rue des Remparts et rejoindre à droite le château.

Départ : Office de tourisme, place Jean Jaurès, La-Tour-d'Aigues
Arrivée : La Tour-d'Aigues
Communes traversées : La Tour-d'Aigues, Saint-Martin-de-la-Brasque, Peypin-d'Aigues, Grambois, Beaumont-de-Pertuis, Mirabeau

Profil altimétrique


Recommandations

Cet itinéraire emprunte des voies ouvertes à la circulation publique ; en toutes circonstances, il est donc impératif de respecter le code de la route. Le port du casque est fort recommandé, pour les petits comme pour les grands !

Pour les plus sportifs : à partir du point 6 à l'entrée de La Tour d'Aigues, possibilité d'enchainer avec la boucle Ouest de l'itinéraire "Le pays d'Aigues à vélo" (soit au total 105 km).


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Luberon

60, place Jean Jaurès, 84400 Apt

https://www.parcduluberon.fr/

accueil@parcduluberon.fr

+33 (0)4 90 04 42 00

Au cœur du centre ancien d’Apt, la Maison du Parc du Luberon vous accueille dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle.
Informations touristiques et vente de livres, cartes, topoguides.
Musée de géologie, visite gratuite.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

En savoir plus

OTI Luberon Sud Tourisme

Le Château - BP 16, 84240 La Tour d'Aigues

https://www.luberon-sud-tourisme.fr/

contact@luberon-sud-tourisme.fr

+33 (0)4 90 07 50 29

En savoir plus
Accessibilité :
Idéalement situé dans le Château de La Tour d’Aigues (le siège social), classé Monument Historique, sur la place du village, et à Cucuron, l’OT Luberon Sud Tourisme vous accueille, vous informe et vous conseille toute l’année lors de votre séjour en Luberon. Nous sommes également disponibles avant votre séjour pour vous aider à planifier le circuit de vos vacances : hébergements, incontournables, visites, activités, nous sommes là pour vous guider !

Horaires d’ouverture :

AVRIL / MAI / JUIN ET SEPTEMBRE
Du mardi au samedi : de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

EN JUILLET ET AOÛT
Lundi : 15h – 18h.
Du mardi au samedi : 9h30 à 13h et de 15h à 18h.
Dimanche : de 9h45 à 12h45 (du 09/07 au 20/08).

JOURS FÉRIÉS
18 mai (Ascension) : de 9h30 à 12h30.
14 juillet : de 9h30 à 13h et de 15h à 18h.
15 août : de 9h30 à 13h et de 15h à 18h.

Vélo Loisir Provence

https://www.veloloisirprovence.com/

info@veloloisirprovence.com

+33 (0)4 90 76 48 05

En savoir plus

Accès routiers et parkings

A 30 km au nord d'Aix-en-Provence, par l'A51, la D973 et D956.

Stationnement :

Parking place Jean Jaurès, juste devant devant le château de La Tour-d'Aigues et l'office de tourisme

Accessibilité

Cyclosportif
VTC
Numéro de secours :114

Source

OTI Luberon Sud Tourisme

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :