LES BEAUMETTES - Balade des garrigues
>>
Accueil
>
À PIED
>
LES BEAUMETTES - Balade des garrigues
Beaumettes

LES BEAUMETTES - Balade des garrigues

Flore
Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un itinéraire varié, pour tous les goûts !

"Ici, au coeur de la garrigue, les douces odeurs du thym, du romarin et de la sariette, se mélangent à celles du genet cendré et de la sauge. Un peu plus loin, ce sont les grands pins qui parfument notre déambulation... Un peu plus loin encore, ce sont le chêne kermes, le cade et le buis qui dominent.  Et moi qui croyais la garrigue plutôt austère et monotome ! Au printemps c'est un foisonnement végétal, mais aussi animal : fauvette, lézard, couleuvre... En chemin, j'ai aussi été interpellé par de nombreuses représentations du patrimoine bâti ancestral : murs en pierre sèche, ruines, citernes, habitats troglodytes... Du Luberon comme j'adore ! " Axelle Baumard - stagiaire Chemins des Parcs au PNR du Luberon.


Les 14 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Les martinets

    A l’origine espèce des falaises, le Martinet s’est accommodé de nos édifices où le couple, fidèle d’année en année, rénove ou construit son nid au printemps. Espèce grégaire aux mœurs exclusivement aériennes, le Martinet déguste en vol les insectes, s’accouple en vol, dort en vol, attrape en vol les matériaux pour son nid… Son plumage presque complètement noir, à part une trace blanchâtre et peu visible au menton, et ses ailes en forme de faux permettent de le distinguer des hirondelles.

  • Patrimoine et histoire

    Habitats troglodytes

    Face au massif du Luberon, la commune des Beaumettes est située en contrebas d'une petite colline, où l'on peut admirer "Les Beaumes". Ces cavités naturelles ayant probablement servi d'abris ou d'habitations depuis le néolithique ont été transformées en maisons troglodytiques encore habitées de nos jours. L'ancien français désigne par les mots baume ou baumettes, issu du latin balma, balmeta, les grottes creusées dans la roche qui surplombent le village et lui ont données son nom, dont l'orthographe fut longtemps Baumettes.

  • Flore

    Garrigue késaco ?

    Formation végétale basse et dense, la garrigue pousse sur des sols calcaires. Caractérisée par de la végétation qui résiste à la sécheresse comme le thym et le chêne kermès, elle regorge aussi de nombreuses espèces de mammifères, reptiles et oiseaux. Ce type de paysage se développe sur des terrains ouverts suite à un incendie ou à l’abandon d’activités humaines comme la coupe forestière ou encore l’agriculture.

  • Flore

    L'orchidée géante

    L’orchis à longues bractées ou l’orchis géant est une grande orchidée dont la taille varie entre 20 et 50 cm. Ses fleurs sont groupées en un épi assez dense et elle possède de larges feuilles ovales, épaisses et brillantes. Cette belle orchidée rose/violette est très précoce. En effet elle fleurit dès le mois de mars ! Ses jolies couleurs et son odeur parfumée lui permettent d’attirer les bourdons, c’est sa stratégie de fécondation.

  • Faune

    Proserpine et Aristoloche

    Papillon magnifique, ailes festonnées aux dessins en damier noir et rouge sur fonds jaune aux ailes postérieures comme antérieures, la Proserpine fréquente au printemps, sur une courte période, les garrigues sèches et les milieux ouverts. Le mâle patrouille à la recherche de la femelle, la saisit et l’enserre de ses ailes. Tous deux tombent à terre et s’accouplent. La femelle pond ses œufs sur la plante-hôte, l’Aristoloche Pistoloche qui va nourrir exclusivement la chenille. Attention, espèce protégée !

  • Patrimoine et histoire

    Ruines des garrigues

    Le nombre de maisons et leur caractéristiques laisse à penser que ce lieux était fort prisé ; ..... Attention ! Ne pas pénétrer dans les ruines instables ; risque d'éffondrement.

  • Patrimoine et histoire

    Citerne des garrigues

    L'eau étant très rare ici, les occupants des lieux ont par le passé aménagé un ingénieux système pour récupérer les eaux de pluie qui s'infiltrent sur le versant amont. Celles-ci sont récupérées dans une citerne creusée dans le rocher. À l'abri d'une dalle en pierre, l'eau servait aux habitations, aux vergers et aux animaux.

  • Flore

    Le diamant noir du Luberon

    Les truffes naissent dans un sol calcaire, au pied des chênes, enfouies à quelques centimètres sous terre. On cave (ramasse) la Tuber Melanosporum avec l’aide de chiens spécialement dressés, à partir de novembre mais les meilleures sont celles de janvier et février : récoltées dans les sols froids de l’hiver provençal, elles sont plus concentrées en saveurs. Le prix de ce champignon d’exception peut varier de 400 à plus de 1000 € le kilo… voilà pourquoi on le qualifie de « diamant noir »

  • Flore

    Surprenant thym

    Plante aromatique très appréciée en cuisine, le thym (Thymus vulgaris) apprécie les terrains les secs et ensoleillés. Son intense floraison rose-blanc s’effectue au mois de mai. Sous-arbrisseau vivace et dense, Il fut très tôt apprécié tant comme aromate que comme herbe médicinale. Ses fonctions ont été diverses : brûlé comme encens lors de rituels chez les Latins, utilisé pour parfumer le bain des Grecs Anciens ou encore symbole de courage au Moyen-Âge. C’est aussi un puissant antiseptique.

  • Flore

    Le pin d'Alep

    Originaire du bassin méditerranéen, il apprécie les conditions climatiques de basse altitude et supporte de très faibles précipitations. Très commun dans le Luberon, il se reconnait à sa ramure légère et sa silhouette penchée et tortueuse. Autrefois exploité pour sa résine, on retrouve encore sur certains arbres des traces de cette exploitation ; des plaies ouvertes pénétrant le bois des troncs.

  • Géologie

    Lauze de calcaire gréseux

    Au Miocène (de -23 à -5,3 millions d'années), la mer transgresse et recouvre la Provence. Ici, on devine très bien les traces des conditions de dépôts en milieu agité, sous formes de chenaux et de stratifications obliques. L’action corrosive des eaux de pluie chargées en gaz carbonique et les épisodes de gels successifs ont entrainé une érosion de surface de cette molasse, donnant naissance à quelque grandes dalles de pierre plates, appelées lauzes, utilisées autrefois en couverture ou au sommet des murs de restanque.

  • Eaux et rivières

    Vallée du Calavon

    La vallée, du nom de la rivière qui prend sa source à Banon (04), sépare le Luberon des Monts du Vaucluse. C'est un axe important de circulation depuis les temps immémoriaux : la Via Domitia, construite à partir de 118 avant J.C. pour rallier l'Italie à la péninsule ibérique, y a laissé ses traces, dont le Pont-Julien (-3 avant J.C.), situé 4 km en amont des Beaumettes. Curiosité : le Calavon change de nom et devient le Coulon au niveau de Goult à la confluence avec l’Imergue, car ce lieu constituait la limite de territoire entre les Albiques à l'est, et les Cavares à l'Ouest, deux tribus gauloises.

  • Patrimoine et histoire

    La Via Domitia

    La Via Domitia est une route romaine qui dans l’Antiquité, reliait l’Italie à l’Espagne. La route historique, équipée de nombreux ouvrages d’art (pont de Ganagobie, gué du Reculon…), était jalonnée de bornes tous les milles (1480 m). Certaines de ces bornes milliaires portent des inscriptions permettant de les dater. Elles indiquaient les distances par rapport à certaines villes importantes et les titres de l'empereur sous le règne duquel elles avaient été mises en place.

  • Géologie

    Les boules du Miocène

    Sur le bas-côtés, sont visibles plusieurs étonnantes sphères régulières et compactes, prisonnières de la molasse, dont la formation est encore mal connue. Comme les énigmatiques « boules de Buoux », ces masses rocheuses de molasse datent de l'ère Miocène, un des grands ensembles géologiques (de -23 à -5,3 millions d'années). Ce patrimoine géologique unique est protégé dans le Luberon ; tout prélèvement est strictement interdit !


Description

De la place de la mairie, gravir les escaliers situé entre le bistrot de Pays et l'agence postale, monter la ruelle puis le sentier du Château à droite (PR et PR local vert). Atteindre la dernière maison troglodythe et continuer le chemin tout droit. Franchir deux virages et déboucher sur le plateau.
1- Au carrefour "La Roche Pointue", poursuivre à droite direction "Les Parties Ouest" (PR et PR local vert). Au premier croisement, continuer le chemin en face. Longer un grand mur d'enceinte en pierre sèche. Passer devant un portail en fer forgé et poursuivre le sentier en sous-bois (PR et PR local vert).
2- Au carrefour "Les Parties Ouest", tourner à gauche sur le chemin de la Fontaine du Loup. 30 m plus loin, laisser partir le sentier à droite (PR) et poursuivre le chemin tout droit (PR local vert). Traverser la petite route revêtue et emprunter le chemin en face (PR local vert). S'avancer dans le bois, longer une habitation et continuer le sentier . Juste après une ruine, descendre légèrement à gauche. Traverser un milieu ouvert et remonter le sentier à gauche.
3- Au croisement de sentiers, virer à droite. Passer entre les ruines et remonter tranquilement le sentier (PR local vert). Longer une clôture d'habitation et déboucher sur une petite route. Ne pas poursuivre le balisage PR local vert qui part à gauche mais virer à droite.  Au premier croisement, poursuivre encore la petite route à droite (PR).
4- Au carrefour "Les Garrigues", continuer tout droit la route (PR). Au carrefour "La Grande Garrigue", bifurquer à droite et descendre tranquilement la route. Passer un virage, laisser filer à gauche une piste d'accès aux habitations et 50 m plus loin, au carrefour "Les Parties", tourner à gauche (PR). S'avancer sur le sentier et déboucher en aval sur le chemin de la Fontaine du Loup, déjà emprunté à l'aller. Virer à gauche (PR).
2- Au carrefour "Les Parties Ouest", bifurquer à droite, direction "La Fontaine du Loup" (PR et PR local rose). Suivre la piste et dans la première épingle, filer à droite puis à gauche 10 m plus loin. Descendre le sentier caillouteux entre deux murets (PR et PR local rose). Atteindre en contre-bas une zone de marnes grises. Avancer encore quelques mètres et basculer à droite sur la première trace (balisage peu visible). Traverser la pinède et déboucher sur un autre sentier bien marqué.
5- Virer à droite et descendre tranquillement le sentier rocailleux en balcon (PR et PR local rose). Déboucher juste en aplomb de la D900. Au carrefour "La Fontaine du Loup", filer à droite, emprunter l'ancienne route des Beaumettes et rejoindre aisément la place de la mairie, point de départ de la balade.

Combinaison d'itinéraires du réseau touristique départemental de randonnée de Vaucluse (PDIPR 84) et de sentiers de découverte balisés et entretenus par la commune des Beaumettes (PR local).

  • Départ : Place de la mairie, Les Beaumettes
  • Arrivée : Les Beaumettes
  • Communes traversées : Beaumettes et Goult

Profil altimétrique


Recommandations

  • Avant le point 5 : sentier rocailleux, attention aux chevilles !
  • Après le point 5 : prudence au déboucher près de la D900.
  • J’évite la cueillette des plantes sauvages, je préserve ainsi les espèces réglementairement protégées.
  • Je n'écrase pas les insectes au sol, je les laisse vivre et interagir entre micro-habitats.
  • Nous sommes tous des invités de la nature ! Une bête effrayée peut abandonner son petit… Je respecte le calme des grands espaces naturels, en étant le plus discret possible.
  • RISQUE INCENDIE. Le feu est l’ennemi de la forêt… et du randonneur ! Je ne fume pas en forêt et n'y allume pas de feu, d'autant que quelle que soit la saison, c'est interdit ! Et en période estivale, avant de partir en balade, je me renseigne sur les conditions et réglementations d’accès aux massifs forestiers.

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Luberon

60, place Jean Jaurès, 84400 Apt

https://www.parcduluberon.fr/accueil@parcduluberon.fr+33 (0)4 90 04 42 00

Au cœur du centre ancien d’Apt, la Maison du Parc du Luberon vous accueille dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle.
Informations touristiques et vente de livres, cartes, topoguides.
Musée de géologie, visite gratuite.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

En savoir plus

OTI Destination Luberon

Place François Tourel, 84300 Cavaillon

https://www.destinationluberon.com/contact@destinationluberon.com+33 (0)4 90 71 32 01
Au cœur de nos villages, les bureaux d'accueil de Destination Luberon sont ouverts toute l’année pour répondre à toutes vos questions.

Horaires d’ouverture :

CAVAILLON
Du 1er avril au 30 septembre : du lundi au samedi et jours fériés : 9h -12h30 / 14h30-18h. 
Du 1er octobre au 31 mars : du lundi au vendredi et jours fériés : 9h-12h30 / 14h-17h30.  Samedi : 9h-12h30.
Fermé le dimanche.
Fermetures exceptionnelles le 1er janvier et le 25 décembre.

GORDES
Du 1er avril au 30 septembre : du lundi au dimanche et jours fériés : 9h-12h30 / 14h30-18h.
Du 1er octobre au 31 mars : du mardi au samedi et jours fériés : 9h-12h30 / 14h-17h30.
Fermé le lundi et dimanche.
Fermetures exceptionnelles le 1er janvier et le 25 décembre.

LOURMARIN
Du 1er avril au 30 septembre : du lundi au dimanche et jours fériés : 9h-12h30 / 14h30-18h.
Du 1er octobre au 31 mars : du mardi au samedi et jours fériés : 9h-12h30 / 14h-17h30
Fermé le lundi et dimanche.
Fermetures exceptionnelles le 1er janvier et le 25 décembre.
En savoir plus

Accès routiers et parkings

À 15 km à l'est de Cavaillon par les D15 et D900. Et à 18 km à l'ouest d'Apt par la D900.

Stationnement :

Parking de la mairie, Les Beaumettes

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :