ROSANS - Tour du plateau de Pié-Léger
>>
Accueil
>
À PIED
>
ROSANS - Tour du plateau de Pié-Léger
Rosans

ROSANS - Tour du plateau de Pié-Léger

Flore
Géologie
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La courte durée de cette balade bucolique contraste avec le dépaysement qu’elle procure, à seulement quelques kilomètres de Rosans.
Entre sentiers bordés de pins à l'ambiance provençale et passages en sous-bois à l’ombre des chênes, cette promenade familiale vous plongera, en très peu de temps, dans deux décors totalement différents. Vous profiterez à la fois de la fraicheur de la forêt et de la vue très dégagée sur le village de Rosans et la Montagne du Risou. De nombreuses curiosités sont également à découvrir sur le chemin avec, notamment, les formations géologiques de marne.

Les 7 patrimoines à découvrir

  • Flore

    Rosiers sauvages

    Le Rosier sauvage ou églantier (Rosa canina), est une espèce d'arbrisseau épineux de la famille des rosacées. C'est une plante qui colonise les broussailles, les lisières forestières et les pelouses sèches. Les cynorhodons, ces petites boules rouges (réputées en confiture), sont en fait le faux-fruit de la plante : les véritables fruits, les akènes, se trouvent à l'intérieur de chaque boule. Ces akènes sont dotés de nombreux poils irritants qui sont à l'origine du surnom "Gratte-cul".
  • Faune

    La Sittelle torchepot, oiseau acrobate

    La Sittelle torchepot (Sitta europaea) est un petit oiseau très agile qui escalade les arbres avec facilité. On la voit régulièrement descendre les troncs la tête en bas ! Ses pattes se composent de 4 doigts munis de petites griffes qui lui permettent de s’accrocher aux surfaces les plus lisses. La Sittelle recherche de grands et vieux arbres riches en cavités dans lesquels elle peut nicher, tels que des chênes ou les hêtres. Elle est très sédentaire et ne s’éloigne pas ou peu de son territoire, même en hiver.
  • Flore

    Une cueillette réglementée

    Le plateau de Pié-Léger est particulièrement parcouru à la période de la cueillette des champignons. Attention, si cette cueillette y est tolérée, elle est en réalité très encadrée par la loi. Lorsqu'elle a lieu en forêt privée, il est nécessaire d'avoir l'accord du propriétaire, sans quoi elle constitue un vol (Art 311-1 du code pénal). À Pié-Léger, le terrain appartient à la commune de Rosans. De plus, dans le département des Hautes-Alpes, un arrêté préfectoral encadre le ramassage des champignons non cultivés : récolte limitée à un panier de 5L/personne/j et récolte manuelle.
  • Géologie

    Montagne du Risou

    Relief saillant cœur de la vallée, le Risou (1182 m) se dresse comme le dernier vestige de la couche calcaire du Turonien qui recouvrait jadis le bassin du Rosanais. Cette montagne constitue ce que l'on appelle en géologie une "butte témoin". La roche compacte de sa partie supérieure protège de l'érosion les couches inférieures de ses pentes, constituées de marnes du Cénomanien, beaucoup plus sensibles aux évènements météorologiques.
  • Géologie

    Le bassin de Rosans

    Le bassin du Rosanais est, d'un point de vue géologique, issu d'un pli synclinal : une déformation des couches sédimentaires ayant pris la forme d'un "U". Le cœur de ce berceau calcaire est rempli de marnes bleues tandis que sa roche (époque du thitonique) affleure au niveau des crêtes de l'Archier, au nord et de la Clavelière au sud. Ces montagnes témoignent du pli est-ouest caractéristique du pays, parallèle au Mont Ventoux, issu de la poussée tectonique du continent africain contre l'Europe.
  • Patrimoine et histoire

    Un village fortifié

    Durant votre balade, vous pourrez observer un point de vue sur Rosans. Ce bourg a été un village fortifié comprenant un château composé de deux tours carrées dont une est encore en place actuellement. Cette dernière est d’ailleurs inscrite sur la liste des Monuments Historiques. Un rempart, dont on franchit encore aujourd’hui les portes pour accéder au coeur de Rosans, ceinturait également le village. On estime que Rosans fut fondé au VIIIe s., après le passage des Lombards et des Sarrasins.
  • Géologie

    La Grande Coste et ses marnes

    En contrebas se trouve la Grande Coste. Le nom de Coste désigne, en occitan, un côteau vide de végétation, des terrains secs et arides. Ici, vous pouvez observer des formations de marnes. Ces dernières sont des roches sédimentaires composées de calcaire, de sable et, à plus fort pourcentage, d’argile. Ayant la propriété de se déliter facilement, elles étaient autrefois utilisées, selon leur composition, pour l'amendement des terres, la fabrication de ciments, de tuiles ou de céramiques.

Description

Une fois garé, rentrer dans la forêt par le chemin à droite, au bout du parking. Le suivre pendant 1 km.
1- Au carrefour, prendre le sentier qui monte sur votre gauche. Suivre le sentier pendant 600 m jusqu'à traverser une zone de buis et de genévriers.
2- Au replat, à un croisement, le sentier arrive quasiment au centre du plateau (table de pique-nique). Prendre à droite le sentier qui monte encore un peu jusqu'à une clôture.
3- Longer la bordure du plateau, sur la gauche. Après une épingle où le sentier se transforme en piste, continuer jusqu'à un large carrefour.
4- Au carrefour, prendre la piste à droite et descendre jusqu'au départ : le parking, situé 800 m plus bas.

  • Départ : Pié-Léger
  • Arrivée : Pié-Léger
  • Communes traversées : Rosans

Profil altimétrique


Recommandations

  • RESPECTER LA TRANQUILLITE du lieu où on se promène, éviter de crier et ne pas utiliser d’instruments ou d’appareils sonores (radio, etc.), par respect pour les autres usagers mais aussi pour la quiétude de la faune, notamment en périodes de reproduction et d’hivernage où les animaux sont beaucoup plus vulnérables. 
  • Éviter de cueillir les plantes sauvages : certaines d’entre elles sont protégées.
  • RISQUE INCENDIE. Le feu est l’ennemi de la forêt… et du randonneur ! Ne pas fumer en forêt et ne pas allumer de feu, d'autant que quelle que soit la saison, c'est interdit ! Et en période estivale, avant de partir en balade, se renseigner sur les conditions et réglementations d’accès aux massifs forestiers.

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional des Baronnies provençales

575 Route de Nyons – La plaine du Pont, 26510 Sahune

http://www.baronnies-provencales.fr/smbp@baronnies-provencales.fr+33 (0)4 75 26 79 05

Les locaux du Parc naturel régional des Baronnies provençales sont ouverts au public.

Du 1er mai au 30 septembre :
Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Pendant les petites vacances scolaires (toutes zones confondues) :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Du 1er octobre au 30 avril hors vacances scolaires :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h

En savoir plus

OT Sisteronais-Buëch - Bureau de Rosans

Rue Aristide Briand, 05150 Rosans

http://www.sisteron-buech.frrosans@sisteron-buech.fr+33 (0)4 92 66 66 66

Accès routiers et parkings

Depuis Serres (24 km), prendre la D994. Depuis Sahune (23 km), prendre la D94, jusqu'à Pié-léger (Lieu-dit), entre Verclause (à l'ouest) et Rosans (à l'est).

Stationnement :

Parking de Pié-Léger, Rosans

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :