SAINT-JURS - Le sommet de l'Agra
>>
Accueil
>
À PIED
>
SAINT-JURS - Le sommet de l'Agra
Saint-Jurs

SAINT-JURS - Le sommet de l'Agra

Flore
Patrimoine et histoire
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une belle randonnée depuis le village pittoresque de Saint-Jurs jusqu’au sommet de l’Agra et sa vue époustouflante sur le plateau de Valensole.

Depuis le sommet de l’Agra (1 523 m) la vue est panoramique. Grâce à la table d’orientation, vous pourrez identifier les principaux sommets, repérer les grandes directions et apprendre les noms des vents en fonction de leur orientation. Au début de l’été, entre champs de blé et de lavandin, vu de là-haut, le plateau de Valensole ressemble à un véritable patchwork.


Les 8 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    San Jurs

    Le nom de Saint-Jurs est provençal, c’est en effet sous la protection de ce saint patron « saint Georges » que se trouvent placées l’église paroissiale et la chapelle. Les lieux qui portent le nom de ce saint sont souvent des sites de hauteur ce qui correspond bien au territoire de ce village perché. La commune s’étend en effet entre le plateau de Valensole et les reliefs à usage pastoral du Montdenier. C’était la porte du haut-pays le lien entre les Préalpes au nord et la basse Provence au sud.

  • Flore

    L'Authentique

    La lavande angustifolia, croît spontanément en zone calcaire, entre 500 et 1500 mètres d’altitude. Cette variété, localement nommée la fine, poussait naturellement sur les flancs des reliefs voisins du village. L’ombrage des pins noirs d’Autriche, plantés à partir de 1870 par l’Etat, lui est aujourd’hui fatal. La demande en essence de lavande est importante au début du XXe siècle. On cueille la fine à la faucille, des alambics mobiles s’installent en montagne près d’un point d’eau.

  • Patrimoine et histoire

    Déboisements

    La situation n’est pas propre à Saint-Jurs ni même à la Haute-Provence. C’est l’ensemble des espaces forestiers de montagne en France qui est touché par le phénomène. La situation n’est pas nouvelle déjà dès le XVIe siècle un arrêté du Parlement d’Aix interdisait les déboisements afin de régénérer les forêts provençales mais au début du XIXe siècle elle est en passe de devenir dramatique. De nombreux éboulements et glissements de terrains mettent en péril les terres cultivables et les villages.

  • Point de vue

    Au sommet

    Sur 360° le panorama qui retrace l’histoire géologique de la Provence. A l’ouest, les chaînons parallèles de la Montagne de Lure, du Luberon, de la Sainte-Baume. Orientés est-ouest, ces reliefs témoignent du plissement pyrénéen créé par une remontée de l’Afrique à l’ère secondaire. A l’est, les Alpes, orientées nord-sud en Provence, résultat de la remontée de l’Italie venue s’encastrer dans l’Europe au cours de l’ère tertiaire. Le plateau de Valensole est le dernier épisode de cette histoire.

  • Point de vue

    Vers Majastre

    Vue sur la route de Majastre
  • Savoir-faire

    La gestion de l'Office National des Fôrets

    « Issu des lois de 1860 et 1882 sur la restauration et la conservation des terrains en montagne, le service RTM a pour objectif initial la lutte contre l’érosion et la régularisation du régime des eaux, par la correction torrentielle et le reboisement des bassins versants. Depuis ses missions se sont élargies, partenaire historique des acteurs publics dans les domaines de prévention et de protection contre les risques naturels en montagne, c’est aujourd’hui un service spécialisé de l’ONF.

  • Flore

    Ici on Autriche à fond

    L’Etat décide d’intervenir et après plusieurs projets met en place une politique de reboisement dite Restauration des Terrains de Montagne ou RTM qui prendra effet dans les années 1860. Les premiers reboisements sur Saint-Jurs commencent en 1869 et se poursuivront jusqu’en 1938 par phases successives. On replante essentiellement en pin Noir d’Autriche, espèce résistante et à croissance rapide. C’est un travail long, nécessitant une main-d’œuvre abondante on emploie alors les habitants sur place.

  • Flore

    La montagne déboisée

    La montée au sommet de l’Agra et du Montdenier se fait sous couvert forestier. Cette forêt cependant mérite un petit retour en arrière. Sur les photographies du siècle dernier, le village de Saint-Jurs apparaît adossé à une montagne sèche et pelée. L’exploitation intensive de la forêt depuis des siècles (surpâturage, ébranchage, coupe) accentuée au XIXe siècle par le développement des fours (à chaux, à plâtre) et des besoins en charbon de bois, a fini par avoir raison du massif forestier du Montdenier.


Description

Depuis le parking, revenir en direction du village Prendre en face la rue "Lou pas" puis à droite la rue du Four. Passer sous l’ancien château et rejoindre la route du col de St Jurs. Prendre en face. Le sentier balisé er rejoindre rapidement la route. La suivre sur 500 m. Monter par l’itinéraire balisé sur encore 2 km, alternant cheminement sur le sentier en sous bois et passages sur la petite route du col. Après une dernière traversée de route rejoindre avec le sentier un carrefour d’itinéraires balisés. Laisser à gauche l’accès au col de St Jurs et continuer tout droit jusqu’au collet d’où part le sentier montant au sommet de l’Agra.

1 - Le sentier s’engage rapidement dans un défilé rocheux (un peu raide mais pas de difficulté particulière) puis poursuivre le sentier en lacets jusqu’à la crête de l’Agra. Au milieu des buis rejoindre le sommet.

2 - Repartir en direction du sommet du Montdenier et descendre par la sente s’engageant entre les roches jusqu’au bois. Bifurquer sur la gauche par le sentier et descendre en lacets, sous les pins, jusqu’à la piste. Prendre en face. L’itinéraire part sur la gauche, traverser un vallon et rejoindre la piste du Levens. Retourner, par la gauche, au col de St Jurs. Puis prendre le sentier à gauche 150 m après le parking et redescendre jusqu’au village.

  • Départ : Depuis la place du village
  • Arrivée : Sur la place du Village
  • Communes traversées : Saint-Jurs

Profil altimétrique


Recommandations

Partir tôt en été pour éviter les fortes chaleurs. Prévoir 2 L d’eau, un chapeau et des chaussures de randonnée. En été, le massif forestier est parfois fermé pour cause de risque incendie (voir En savoir plus).

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Verdon - Domaine de Valx

Domaine de Valx, 04360 Moustiers-Sainte-Marie

http://www.parcduverdon.fr/info@parcduverdon.fr+33 (0)4 92 74 68 00

OT Moustiers Sainte-Marie

Maison de Lucie - Place de l’Eglise, 04360 Moustiers Sainte-Marie

http://www.moustiers.eu/info@moustiers.fr+33 (0)4 92 74 67 84

Accès routiers et parkings

Depuis Puimoisson prendre la D953 en direction de Digne puis après 800 m prendre la D108 jusqu’au village de Saint Jurs

Stationnement :

Parking en haut du village

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :