SAINT-SATURNIN-LÈS-APT - À l'assaut des Monts-de-Vaucluse à vélo
>>
Accueil
>
VÉLO
>
SAINT-SATURNIN-LÈS-APT - À l'assaut des Monts-de-Vaucluse à vélo
Saint-Saturnin-lès-Apt

SAINT-SATURNIN-LÈS-APT - À l'assaut des Monts-de-Vaucluse à vélo

Géologie
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

La cyclosportive du Luberon ! Pour les amateurs experts de la petite reine...

« Cette grande boucle effectuée en novembre m'en a fait voir de toutes les couleurs ! D'abord une mise en route sous le froid matinal au pied des murs colorés de Roussillon. Puis, en guise de préambule, une première vraie montée  le long de la splendide falaise de Lioux et une descente en balcon au dessus de la combe de Font-Jouvale. Ensuite, un enchainement de deux longues ascensions sur le flanc sud des Monts-de-Vaucluse ; le classique col de la Liguière et le fameux col de Lagarde-d'Apt. Un vrai petit Ventoux celui-là ! ».  Margaux Gueguen, alternante à Vélo Loisir Provence.


Les 27 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Cabanons, bories, ruines

    Les cabanons dissimulés entre les cultures, qu'ils soient en ruine ou restaurés, peuvent abriter des espèces animales comme des chauves-souris ou des oiseaux. Ces lieux sont très rares et extrêmement sensibles au dérangement car ils sont utilisés comme maternité par le Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros). Les chauves-souris sont des animaux emblématiques du Luberon. Menacées de disparition, elles font l’objet d’actions de gestion menées par le Parc du Luberon, en particulier dans les sites Natura 2000 ; inventaires, conservation des habitats, sensibilisation. 

  • Faune

    Des nichoirs pour Athéna

    La chouette Chevêche d'Athéna est cavernicole, elle a besoin de cavités qu'elle trouve dans les vieux arbres et le petit bâti rural. Lors de la rénovation des cabanons agricoles, il faut maintenir une activité discrète ou placer un nichoir de remplacement pour lui permettre de se reproduire.

  • Géologie

    Roussillon, village coloré

    Connu pour être classé parmi les ''Plus Beaux Villages de France'', Roussillon se démarque par ses façades de maisons recouvertes de jaunes, oranges, rouges. C’est le seul village du Luberon où la pierre sèche ne domine pas. L'ocre est utilisée depuis la Préhistoire, exploitée depuis l'occupation de la Provence par les Romains, elle est réellement devenue un produit industriel grâce au Roussillonnais Jean-Étienne Astier qui, à la fin du XVIIIe s., eut l'idée de laver les sables ocreux pour séparer le pigment naturel du sable. Il découvre alors la véritable qualité de l'ocre et sa teinture inaltérable.

  • Point de vue

    Cultures, ocres et villages perchés

    Ici, on domine la présence exceptionnelle d'ocres sous la forme de falaises richement colorées et de bâtis aux enduits multicolores qui constituent de forts points d'appel dans le paysage. Au loin, se déploie la vallée agricole du Calavon avec ses cerisiers, ses vignes et ses vergers. Depuis la fin des années 80, les nombreux ouvrages et systèmes hydro-agricoles ont permis de sécuriser le rendement et la qualité des rendements de production alimentaire, puis d’évoluer vers des pratiques agro-environnementales. Avec le réchauffement climatique, la solidarité hydraulique entre territoires pour le partage de l’eau et sa gestion économe, est aujourd'hui plus que jamais nécessaire.

  • Patrimoine et histoire

    Joucas, havre de paix

    Dominé par une ancienne commanderie templière inscrite au patrimoine historique, ce dédale de calades provençales vous fera explorer son histoire atypique, rythmée autant par les hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem que par l’installation des Vaudois venus des Alpes au XVe s. Situé au sommet du village, l’ancienne commanderie templière (privé, ne se visite pas) servit de refuge et de lieu de soins pour les voyageurs et les pèlerins. Il abrite une chapelle, un véritable chef-d’œuvre architectural, qui témoigne du passé religieux du lieu.

  • Savoir-faire

    Le labyrinthe d’art

    Dans les rues du village, se dressent des sculptures monumentales d'hommes en bois et pierre sculptées. Elles questionnent sur l’humanité et sont les œuvres de Marion Heybroek et Ulysse Plaud, deux artistes nomades, ayant élu Joucas comme dernière résidence. Le parcours se découvre sur plusieurs étages et fait une escale dans la salle d’exposition communale et assure à tous une balade poétique hors du temps. Mieke Heybroek nous as quitté le 31 janvier 2021 et Ulysse Plaud l’a rejoint le 04 avril 2022.
  • Patrimoine et histoire

    Eglise Saint Jean-Baptiste

    Cachée au bout de la rue à proximité, se dresse l'église Saint Jean-Baptiste.  Edifiée entre 1766 et 1770 au cœur du village de Joucas, cette église reprend les codes de l’architecture classique du XVIIIe s. tels que sa façade d’entrée ordonnancée (symétrique), ses chaînes d’angles à bossage. À l’intérieur, la nef est couverte d’une voûte d’arête  sur 4 travées ; elle se termine par une abside en cul-de-four (voûte qui correspond à la moitié d’une coupole) dont le thème peint représente un ciel étoilé entourant le Sacré-Cœur en gloire.

  • Patrimoine et histoire

    Fontaine-lavoir de Joucas

    Cet ensemble fontaine-lavoir est accolé à une habitation. La fontaine, datant de 1839, est composée d’un buffet d’eau non-centré et d’un large bassin doté de 3 porte-seaux en fer. Elle surverse dans le lavoir doté de 2 bassins en pierre calcaire du midi (bassin de rinçage puis de lavage). Les pierres inclinées formant ces bassins s’appellent les pierres de lavage. À genou contre elles, on y frottait au savon les vêtements.

  • Géologie

    Lioux, géosite du Luberon

    Il existe actuellement 195 Géoparcs mondiaux UNESCO répartis dans 48 pays dont 97 en Europe. Sept Géoparcs mondiaux UNESCO sont en France dont 2 en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Luberon et Haute-Provence). La falaise de la Madeleine à Lioux fait partie de la cinquantaine de géosites identifiés sur le territoire du Géoparc du Luberon, animé et piloté par le PNR Luberon.

  • Géologie

    Plan de faille de la Madeleine

    La Terre est une planète active, vivante, animée de mouvements. Il en résulte des déformations souples (les plis), ou cassantes (les fractures et les failles). Et les mouvements de compression, de distension ou de cisaillement provoquent différents types de failles : normales, inverses et en décrochement. La falaise de Lioux dit de La Madeleine, longue de 7 km et d’une hauteur de 80 m, souligne la présence d’un magnifique escarpement de faille normale, orientée NE-SW, avec un déplacement relatif d’un bloc calcaire massif par rapport à l’autre (entre -40 et -25 millions d’années). C’est le plan de faille de la Madeleine !

  • Géologie

    Fossé de Lioux

    Dans le compartiment affaissé de la cassure de roches de la falaise de la Madeleine, se sont déposés au-dessus de la dalle calcaire des sédiments lacustres marneux et sableux, contemporains de l’activité de la faille. Ainsi, à l’abris au pied de la falaise, ils ont été abrités de l’érosion et se sont conservés. Ce sont sur ces terrains plus tendres et plus propices que se sont ensuite édifiés le village, les hameaux de la Combe, du Château et du Parrotier. Ce sont aussi les zones cultivées. C'est le fossé de Lioux !

  • Patrimoine et histoire

    Le village de Lioux

    La commune de Lioux s’étend sur près de 4 000 ha ! Cela lui confère des paysages très contrastés entre garrigues, vieux châteaux et sombres forêts domaniales. Lioux est séparé en deux parties : le vieux village avec l’église romane au pied de la falaise et le « bas village », dans la vallée. Il est dit qu'Hannibal, accompagné de ses éléphants de guerre, traversa Lioux avant de gagner la route des Alpes. Cela explique la présence d'un éléphant sur les armoiries de la commune.

  • Patrimoine et histoire

    Saint Saturnin-lès-Apt, village perché

    Saint-Saturnin-lès-Apt fait partie des villages perchés, typiques du Luberon. Dès l’origine (Xe s.), la forteresse et le village primitif dont persiste la chapelle castrale, ont été construits sur l’éperon rocheux. Au fil du temps, cinq agrandissements et lignes de remparts ont été édifiés autour du castrum, Puis le village moderne a prolongé les ruines du Moyen-Âge en suivant la topographie de la crête rocheuse.

  • Patrimoine et histoire

    Moulins à vent de Saint-Saturnin-lès-Apt

    Au XVIe s., une grande aire de battage et trois moulins à vent destinés à broyer, moudre ou piler des céréales, étaient positionnés sur le piton rocheux qui domine le village de Saint-Saturnin-lès-Apt. Il n’en subsiste réellement plus que deux, dont un seul encore « ailé » et dont la dernière restauration date de 2019. La toiture conique en bois, particulièrement bien adaptée au souffle du Mistral, est mobile et permet d’orienter les ailes face au vent.

  • Géologie

    Le pays des aiguiers

    Aiguier, décliné du provençal ''aigo'' qui signifie eau. Ici, la géologie karstique constituée d'épaisses dalles calcaires creusées de failles et de cavités résultant de la dissolution des calcaires par l’eau de pluie chargée en CO2, fait que cette eau de pluie s'engouffre et va rejoindre les réseaux souterrains ; donc pas de source et pas de ruisseau, ou si peu...

  • Point de vue

    Col de la Liguière

    Le col de La Liguière (998 m) tire également son nom de la ferme et lieu-dit situés à proximité. Avec ses 600 m de dénivelé positif en 11 km depuis Saint-Saturnin-lès-Apt, les cyclistes du crus nomment aussi cette ascension la côte de Sarraud, du nom du hameau situé au nord juste après le col. En 2021, le Tour de France a inauguré pour la première fois le col de la Liguière avant de gravir le Mont-Ventoux.

  • Patrimoine et histoire

    Le trésor de Saint-Jean-de-Sault

    Juste en face à 500 m, se dévoile le hameau de Saint-Jean-de-Sault, autrefois nommé Saint Jean-de-Durefort du nom de la « tour forte » du XIIe s. situé au sommet du coteau à l'est. Petit mais précieux avec ses deux chapelles, son lavoir et sa fontaine. Mais le vrai trésor aujourd'hui, ce sont les 60 chèvres du  troupeau de la Ferme de Saint-Jean qui pâturent toute l'année en extérieur sauf pendant la période des mises bas en février. Les fromages frais ou affinés produits et fabriqués sur place sont proposés en vente directe à la ferme et sur les marchés.

  • Patrimoine et histoire

    Château de Javon

    Niché en bord de route sur les hauteurs de Lioux, dans un écrin de verdure,  le château de Javon (privé et ne se visite pas), de style Renaissance, a été construit au XVIe s. Le pape Léon X donna à François Baroncelli, en remerciement de ses services, la seigneurie de Javon, François Baroncelli était issu d'une grande famille noble de Toscane où les différentes branches occupèrent de hautes fonctions dans les républiques de Florence et de Pise. En 1570, le château fut brulé au cours des guerres de religion. Il est inscrit aux Monuments Historiques, en particulier pour le portail flanqué de deux échauguettes rondes et la fenêtre Renaissance sur cour.

  • Patrimoine et histoire

    Grande Traversée VTT de Vaucluse®

    La Grande Traversée VTT de Vaucluse c’est 388 km de plaisir et un parcours sur mesure ! Départ des sentiers exigeants du Mont Ventoux en passant par les arrêtes calcaires des Dentelles de Montmirail, vous passerez par un espace naturel remarquable pour arriver aux Gorges de la Nesque. Ensuite, la course continue par le Parc naturel régional du Luberon, où le patrimoine bâti en pierre sèche, les impressionnantes falaises et les sentiers dans les ocres raviront les VTTistes. Deux vaiantes possibles, complétées en juin 2020 de circuits VTT en boucles, balisés et labélisés FFC ''espace VTT Provence Luberon Lure''.

  • Point de vue

    Observatoire Sirene de Lagarde-d'Apt

    Au cœur des champs de lavande, sous un ciel encore préservé et situé à 1 100 mètres d'altitude sur une ancienne zone de lancement de missiles du plateau d'Albion, l'Observatoire SIRENE est un parfait écrin pour l'observation astronomique. Un ciel transparent, l'altitude, une pollution lumineuse très faible, un horizon dégagé sur 360 ° et des télescopes jusqu'à 635mm de diamètre, tous les ingrédients pour une soirée d'observation réussie. Simples curieux ou passionnés d'astronomie, entre amis, en famille ou en amoureux, c'est au cours d'une soirée personnalisée, accompagnés d'un membre de l'équipe Sirene, que vous pourrez découvrir planètes, étoiles, amas d'étoiles, nébuleuses ou encore galaxies à travers les télescopes de l'observatoire. 3 possibilités pour vous initier à l'astronomie.

  • Patrimoine et histoire

    Saint-Christol d'Albion

    Connu pour la spéléologie et les fusées nucléaires, le village de Saint-Christol d'Albion abrite toujours les spéléologues mais les fusées ont été remplacées par la légion étrangère. Le village  compte aujourd'hui 1 400 habitants et son agriculture et sa culture de lavande restent son économie principale. 

  • Flore

    Paysage du plateau d'Albion

    Sur ce plateau perché, de vastes étendues de lavande, sauge, épeautre et blé, ondulent lentement au gré du relief. Plus haut, c’est le monde des pelouses et des steppes balayées par les vents. Ces espaces agricoles constituent en grande partie les paysages ouverts de ce territoire.  La culture de la lavande, qui se trouve dans son milieu naturel, domine largement dans le paysage.

  • Patrimoine et histoire

    Rouvrir les vues sur le Colorado (copy)

    D'içi, sur le Coteau de Devens, on aperçoit en contrebas les ocres de Rustrel et le Colorado provençal.  Depuis la fin de l'exploitation de l'ocre, la végétation a peu à peu envahi le site malgré des coupes d'arbres réalisées pour recréer des ouvertures paysagères et retrouver les anciens fronts de taille. Site classé en 2002, les Ocres du Luberon sont un des gisements les plus importants au monde. Au Colorado, l’exploitation de l’ocre a eu lieu dans des carrières à ciel ouvert de 1871 à 1991. 

  • Patrimoine et histoire

    Rustrel et son château

    Le paysage de Rustrel a été façonné par des générations d’ocriers et de paysans : collines aux chantiers d’ocres et vallons aux jardins maraîchers. Le village est dominé par son traditionnel château de haute Provence, un quadrilatère flanqué de quatre tours d'angle arrondies, vraisemblablement construit au début du XVIIe s. La commune de Rustrel commence à acheter certaines parties du bâtiment en 1847 et actuellement totalement propriétaire, le château abrite la mairie et un gite d’étape.

  • Flore

    La colline de La Bruyère, espace protégé

    Au sud de la route, se dresse la discrète colline de La Bruyère, site classé au titre des Monuments naturels à caractère historique en 2002, puis labélisé  Espace naturel sensible (ENS) en 2005. Constitué d’ocres et de grés du Crétacé, cet îlot siliceux au milieu d’un océan calcaire, renferme une végétation exceptionnelle composée d’une chênaie verte associée au pin maritime, au pin sylvestre et à des espèces typiques de lande (bruyère callune, ciste à feuille de laurier…). Cette flore très spécifique s’adapte bien aux sols siliceux et acides. On y rencontre également de nombreuses espèces d’amphibiens, d’oiseaux et de chauves-souris.

  • Patrimoine et histoire

    Villars, village de caractère

    Villars est un village typique provençal aux ruelles étroites situé au sommet d'une colline, au pied des Monts-de-Vaucluse, où trône son église paroissiale Saint Jacques le Mineur (XIXe s.), ses oratoires (XIXe s.), son ancien lavoir communal, sa place ombragée et le bar des amis, célèbre pour avoir été en 1983 le lieu de tournage de l'Eté Meurtrier qui a révélé Isabelle Adjani, Souchon et Cluzet. Villars et ses 11 hameaux sont aussi le pays du peintre Paul Camille Guigou (1834 – 1871), dont les toiles sont conservées, entre autres, en France au musée d'Orsay et au musée des Beaux-Arts de Marseille.

  • Produits du terroir

    La truffe en Luberon

    La truffe ou « rabasso » en provençal, est un champignon qui vit sur les racines des chênes verts, blancs mais aussi des pins d’Alep... C’est un paysan de Saint-Saturnin, Joseph Talon, qui débuta la trufficulture en plantant des chênes truffiers. En hiver, truffier et chien truffier partent à la recherche du fameux diamant noir. Le Vaucluse est le premier département producteur français et la Provence produit plus des trois quarts de la production nationale.


Description

Dos au parking, monter à droite jusqu'au panneau indiquant la maison de santé. À ce niveau, descendre tranquillement à gauche sur le chemin Saint-Roch. Au cédez le passage, prendre à gauche puis tourner à droite sur le Chemin Saint-Pierre (suivre l'itinéraire ''Les ocres à vélo''). Continuer  jusqu'au croisement avec le D101. Virer à gauche (prudence !) et de suite à droite sur le Chemin des Lombards. 600 m plus loin (camping), bifurquer à droite sur le chemin des Chênes Blancs.
1- Tourner à gauche sur la D227 (prudence !). Plus loin, au stop, traverser la D4 (prudence !). Monter pendant 2km (5% de moyenne, un peu plus raide sur la fin) jusqu' au rond point situé à l'entrée de Roussillon.
2- Quitter l'itinéraire ''Les ocres à vélo''' et prendre à droite l'av. de Sirmonde. Au bout de l'av., prendre à droite en direction de Joucas et Gordes. Descendre la D169 en direction de Saint-Pantaléon. Attention de ne pas descendre trop vite afin de ne pas rater à droite le Chemin des Brantes.  Poursuivre sur 2km.
3- Emprunter à droite la D60. Au stop, traverser la D2 (prudence !) et continuer en face en direction de Joucas. Traverser le village de Joucas (sens unique) et au pied du village, virer à gauche et suivre la D102 en direction de Lioux. Au croisement avec la D60, prendre à gauche et continuer encore à gauche en direction de Lioux. Plus loin, traverser la D4 (prudence !) et filer tout droit. Au hameau de La Combe, virer à droite et grimper jusqu'au village de Lioux (pente à 5% sur 600m).  Traverser le village et poursuivre l’ascension sur 4 km en restant bien sur la D60.
4- Quitter la D60 et descendre à droite la D943 en direction de Saint-Saturnin-lès-Apt. 1km plus bas, filer à droite sur la D115 en direction de Croagnes et La Tuilière. Descendre ainsi sur 5 km et déboucher sur la D2. Virer à gauche et suivre la D2 jusqu'à Saint-Saturnin-lès-Apt.
5- Au céder le passage situé à l'entrée du village, grimper en face le Chemin des Moulins (sens unique). 200 m plus haut, virer à droite et emprunter la D230. Grimper ainsi 10 km sur la route de Sault et atteindre le col de la Liguière (991 m, pente moyenne 6%). Du col, poursuivre la D230 puis, après le hameau de Sarraud, descendre encore sur 3,5 km.
6- Prendre  à gauche la D943 en direction de Saint-Saturnin-lès Apt. 2,8 km plus loin, poursuivre à gauche la D943. Paaser devant le Château de Javon et basculer dans la combe.
4- Au croisement avec la D60, poursuivre la D943 à gauche comme lors du premier passage. 1km plus bas, cette fois poursuivre tout droit la D943, franchir les deux grands ponts qui enjambent la Combe de Font-Jouvale puis, après un long travers, continuer de descendre jusqu'à Saint-Saturnin-lès-Apt.
5- Au carrefour avec avec la D2, continuer tout droit cette fois. Traverser le village de Saint-Saturnin-lès-Apt, descendre une longue épingle et 500 m plus bas, quitter la D943, bifurquer à gauche et suivre la D179 en direction de Rustrel. Poursuivre la D179 pendant 6 km. Au carrefour avec la D214, filer tout droit.
7- Au carrefour avec la D34, bifurquer à gauche et attaquer l'ascension de la montée de Lagarde d'Apt.  Grimper la D34 pendant 12km (pente moyenne à 7%). Après le col (1103 m), passer Lagarde-d'Apt et continuer sur la D34 en direction de Saint-Christol. Après un passage en crêtes, basculer à droite et dévaler jusqu'au village de Saint-Christol. 
8- Au rond-point, prendre la première sortie à droite et emprunter la D30 en direction de Rustrel. Au premier croisement puis au second, poursuivre la D30 à droite. Remonter doucement jusqu'au bord du plateau d'Albion et après la ferme du Curnier, attaquer la rapide descente sur Rustrel (prudence ! ). Déboucher 9 km plus bas à l'entrée du village de Rustrel, traverser tranquillement le village (prudence !) et descendre encore en direction d'Apt. Au  rond point, prendre la première sortie à droite et emprunter la D179 en direction de Saint-Saturnin-lès-Apt (suivre l'itinéraire ''Les Ocres à vélo'').
7- De retour au carrefour avec la D34, filer tout droit et 100 m plus loin, prendre à gauche la D214 en direction de Villars  (quitter l'itinéraire ''Les Ocres à vélo''). Avant le hameau des Petits Cléments, quitter la D214 et virer à gauche sur le Chemin des Bruyères (retrouver et suivre de nouveau l'itinéraire ''Les Ocres à vélo''). 2 km plus loin, au stop, tourner à droite puis, au second stop, tourner à gauche et grimper jusqu'au village de Villars. Laisser l'école primaire main droite et à hauteur de la mairie, descendre à gauche l'allée de platane.
9- À hauteur du lavoir-fontaine, laisser partir à droite la D214 et à gauche la D111, et filer tout droit en direction de Saint-Saturnin-lès-Apt. 100 m plus loin, virer à droite et emprunter la D111a. 150 m plus loin, quitter la D111a et emprunter à gauche la route de Termes (suivre l'itinéraire ''Les Ocres à vélo''). Après 1, 4 km, virer à gauche sur le Chemins des Garbis (prudence chemin étroit !) puis, 150 m plus loin, poursuivre à droite. Au stop, traverser la D943 (prudence !) et filer tout droit su rle Chemin du Moulin à huile (suivre l'itinéraire ''Les Ocres à vélo''). 400 m plus loin, bifurquer à droite et remonter le Chemin de la Bruyère jusqu'au village de Saint-Saturnin-lès-Apt et le parking du départ.

  • Départ : Parking piscine municipale, Saint-Saturnin-lès-Apt
  • Arrivée : Parking piscine municipale, Saint-Saturnin-lès-Apt
  • Communes traversées : Saint-Saturnin-lès-Apt, Roussillon, Joucas, Lioux, Sault, Monieux, Villars, Rustrel, Lagarde-d'Apt, Saint-Christol, Simiane-la-Rotonde et Gignac

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

  • Cet itinéraire emprunte des voies ouvertes à la circulation publique ; en toutes circonstances, il est donc impératif de respecter le code de la route. Le port du casque, obligatoire pour les moins de 12 ans, et il est fort recommandé pour les plus grands et les adultes !
  • Avant et après le point 1 : prudence lors de la traversée de la D101 puis de la D4.
  • Au point 3 : prudence lors de la traversée de la D2.
  • Entre les points 3 et 4 : prudence lors de la traversée de la D4.
  • Après le point 8 : prudence sur la D30 lors de la descente rapide sur Rustrel depuis Saint-Christol et le plateau d'Albion.
  • Attention, en hiver, certaines sections de route peuvent être verglacées, voir enneigées sur Lagarde-d'Apt.

    Accès routiers et parkings

    À 9km d'Apt, par les D900, D943.

    Stationnement :

    Parking situé côté est de la piscine municipale de St-Sat-lès-Apt, accessible depuis la D943 et la place la place du Souvenir

    Source


    Signaler un problème ou une erreur

    Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


    À proximité
    15