CHATEAU QUEYRAS - Col de la Crèche
>>
Accueil
>
À PIED
>
CHATEAU QUEYRAS - Col de la Crèche
Château-Ville-Vieille

CHATEAU QUEYRAS - Col de la Crèche

Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une vue sur l’ensemble de la vallée du Guil, pour une approche rapide.

La montée s’effectue dans une forêt riche en couleurs et en sons. Des roitelets, différentes mésanges, des pics… tous chantent leurs mélodies et égaillent l’atmosphère. Arrivé au col, c’est la vue qui fascine. Elle s’étend à 180° de la Dent du Ratier à la frontière italienne. Au nord le Grand Rochebrune garde les lieux. Le Pic et ses contreforts dominent le vallon de Péas et imposent le respect sur ce vallon que les troupeaux arpentent depuis la nuit des temps.


Les 5 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Roitelet huppé

    Le roitelet huppé est un des oiseaux les plus petits d’Europe. Il aime les forêts de conifères. Hyperactif, il passe d’une branche à l’autre, visite un buisson, retourne sur un arbre, fait du sur-place grâce à la vitesse de ses battements d’ailes et repart à la quête de nourriture. Il mange des larves, des insectes et des petites araignées. Sa présence est liée à la douceur des hivers. En effet il est fragile et un hiver rude décimerait une partie de la colonie. Inversement, un hiver doux multiplie le nombre d’individus.
  • Point de vue

    Point de vue en sortie de forêt

    Juste avant le col de la Crèche, le chemin sort de la forêt et offre une vue spectaculaire sur la vallée de l’Aigue Agnelle. Au dernier plan, les sommets enneigés marquent la frontière avec l’Ubaye sur la droite et avec l’Italie sur la gauche.
  • Géologie

    Cheminée de fée

    Les cheminées de Fée ou demoiselles coiffées sont formées d’une colonne faite de couches friables, sableuses et caillouteuses et d’une roche plus solide qui recouvre la colonne et qui finit par tomber. Ici la coiffe est partie. Alors comment se forment ces cheminées ? Deux théories s’opposent (Cf. randonnée VTT le canal de Pierre dimanche pour la seconde théorie). Certains géologues pensent que la coiffe posée sur la colonne empêche l’eau de remonter par capillarité. Ce phénomène favorise le dépôt des minéraux contenus dans l’eau et cimente les sédiments présents sous la roche protectrice. Les colonnes seraient donc déjà formées dans le sol et l’érosion les découvrirait petit à petit
  • Point de vue

    Dent du Ratier

    La dent du Ratier surplombe la vallée d’Arvieux à l’est et les gorges du Guil au sud. Ce « chicot » caractéristique est un klippe :un morceau de roche coincé sur des roches différentes. En effet, la partie basse et boisée est constituée de schistes lustrés piémontais. Quant à la partie haute, elle est formée de roches Briançonnaises composée d’une grande majorité de marbre à plaquettes. La dent elle-même est du calcaire posée sur une fine couche de schiste. Ces dernières couches vraisemblablement plus anciennes que les autres sont le reste de très anciennes couches érodées.
  • Patrimoine et histoire

    Chapelle Saint Charles Borromée

    Saint Charles Borromée était un évêque italien du XVIe s. Il participa activement à la reforme catholique en luttant contre les abus qui s’étaient développés au sein de l’église. En hiver, les bergers du Rouet transhumaient dans le Piémont et en Lombardie. C’est de là qu’ils ramèneront ce saint peu représenté en France. La chapelle a été détruite lors des guerres de religion en 1548 et reconstruite en 1687.


Description

Aller au bout du parking et suivre la route forestière en direction de Rouet. Prendre la première piste à droite (GR®). Continuer sur le GR® jusqu’au point « Le Puy ».
1- Au niveau de l’oratoire monter à gauche sur le sentier dans le bois. Atteindre une piste, prendre à droite et la suivre jusqu’au point « Platenq la Charpenelle » (1900 m).
2- Virer à gauche sur un large sentier qui se réduit rapidement et fait des lacets ascendants. Sortir progressivement de la forêt et arriver sur une courte partie (10 m) un peu plus technique dans les schistes qui débouche sur le col de la Crèche.
3- Prendre à droite à niveau, contourner le grand affaissement et tourner à gauche directement vers la forêt.
4- Pénétrer dans la pinède et descendre en lacets. Atteindre un sentier plus large, tourner à droite et rapidement rejoindre la bergerie de Péas.
5- Virer à gauche sur la piste qui rejoint le Rouet. Le sentier suit cette piste forestièr (excepté sur un court passage de quelques mètres en contrebas de cette piste) et ramène au point de départ.

  • Départ : Les Meyriès
  • Arrivée : Les Meyriès
  • Communes traversées : Château-Ville-Vieille

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Queyras

3580 Route de l’Izoard, 05350 Arvieux

http://www.pnr-queyras.fr/pnrq@pnr-queyras.fr+33 (0)4 92 46 88 20

La maison du Parc naturel régional du Queyras est fermée au public

En savoir plus

OTI du Guillestrois et du Queyras

Maison du Tourisme du Queyras, 05350 Château-Ville-Vieille

http://www.guillestroisqueyras.cominfo@guillestroisqueyras.com+33 (0)4 92 46 76 18

Transport

Office de Tourisme du Guillestrois-Queyras : 04 92 46 76 18


Accès routiers et parkings

De Château Queyras, prendre la D444 jusqu’aux Meyriés. Le parking est au centre du village sur la gauche. (En face du gîte d’étape « les Astragales »)

Stationnement :

Les Meyriès

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :