ARLES - Le marais d'Albaron à Saliers à vélo
>>
Accueil
>
VÉLO
>
ARLES - Le marais d'Albaron à Saliers à vélo
Arles

ARLES - Le marais d'Albaron à Saliers à vélo

Eaux et rivières
Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Un circuit au cœur des villages et hameaux de Camargue, au plus près de l'un des derniers îlots marécageux situé en zone agricole.

Du marais de Saliers au Petit-Rhône, l’eau est le fil bleu de cet itinéraire entrecoupé de zones boisées à l’image du bois de Lauricet et de paysages cultivés lors du passage à proximité des rizières ! D’Albaron à Saliers en passant par Saint-Gilles, les chemins empruntés sillonnent des villages et hameaux camarguais. Une boucle agréable qui est une invitation à découvrir les paysages de la plaine de la Camargue mais aussi le patrimoine et l’histoire du territoire.


Les 8 patrimoines à découvrir

  • Produits du terroir

    La Maison du riz

    Le riz est un produit emblématique de Camargue. La Maison du Riz, espace pédagogique au cœur de la Camargue, présente l’évolution de la riziculture de ses débuts à nos jours. Différents espaces ont été crées pour exposer le matériel spécifique à la riziculture et à l’usinage du riz ainsi que pour présenter l’évolution du grain de riz et de ses différentes étapes de transformation. La famille Roziere, riziculteurs passionnés, accueillent les visiteurs dans une véritable exploitation agricole.

  • Produits du terroir

    La riziculture

    La riziculture est présente en Camargue depuis l’après-guerre. Complexe, cette culture suit plusieurs étapes : levée, tallage, montaison, épiaison et floraison. Les terres sont inondées pour favoriser la germination des grains de riz et éviter la prolifération des champignons. La riziculture nécessite donc une irrigation d’eau douce et un drainage important pour valoriser les terres les plus salées. D’énormes quantités d’eau entre les deux bras du Rhône (400 millions de m3 par an) sont nécessaires.

  • Flore

    Le bois de Lauricet

    Le bois de Lauricet, situé le long du Petit Rhône, fait partie des rares zones boisées de Camargue. Les milieux camarguais sont fortement marqués par le sel et seuls les bords du fleuve et ses bourrelets alluviaux échappent à cette influence. Ces forêts de protection sont nommées ripisylves. En bordure du fleuve, les bois subsistent grâce à l’eau douce dont ils ont besoin. Ils développent une végétation beaucoup plus luxuriante. Ces bois constituent des habitats importants pour la faune locale.

  • Eaux et rivières

    Les marais de Saliers

    En grande Camargue, les marais de Saliers représentent l’une des principales zones de marais et d’étangs doux ou saumâtre. Ce secteur camarguais fluvio-lacustre comprend une mosaïque d’habitats naturels à l’image des roselières, des typhées, des prairies humides, des pelouses à saladelles, mais aussi des sansouïres et des milieux agricoles, principalement des rizières. L’élevage bovin est également bien représenté. Les marais de Saliers occupaient autrefois une grande partie du territoire.

  • Eaux et rivières

    Le Petit-Rhône

    Le Petit-Rhône est un bras du delta du Rhône qui marque la limite administrative entre les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, entre les départements des Bouches-du-Rhône et du Gard, et de manière plus symbolique entre la Camargue gardoise et la grande Camargue. Il se sépare du Grand-Rhône au nord d’Arles pour rejoindre la mer Méditerranée à proximité des Saintes-Maries-de-la-Mer. Le Petit-Rhône est reconnu comme un site important pour la remontée des poissons migrateurs.

  • Patrimoine et histoire

    Saint-Gilles

    Saint-Gilles, porte d’entrée de la Camargue, est situé sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, c’est la première étape sur la voie d’Arles. Depuis 1998, l’abbatiale de Saint-Gilles est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Le centre ancien médiéval confirme la richesse patrimoniale de Saint-Gilles. De par sa position géographique, entre les coteaux des Costières et la Camargue, les paysages qui entourent la ville sont changeants.

  • Produits du terroir

    La viande AOP taureau de Camargue

    En 1996, la viande de taureau est la première viande rouge à obtenir l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Elle obtient l’Appellation d’Origine Protégée en 2011. Outre la délimitation d’une aire géographique stricte où l’animal doit être né, élevé et abattu, les élevages doivent répondre à un cahier des charges qui impose notamment l’exclusivité des races di Biòu et de Combat et la pratique d’un élevage extensif. L’élevage de taureaux en Camargue se fait principalement pour les jeux taurins.

  • Patrimoine et histoire

    Le village de Saliers et ses Templiers

    Le nom de Saliers (Salliers) proviendrait du fait que le village aurait été un dépôt de sel jusqu’en 1246. Une seconde hypothèse étymologique repose sur un dérivé provençal : salo (salle, puis maison, château). Au Moyen-Âge, Saliers est un des plus grands domaines agricoles de Camargue. Particulièrement fertile, toute la zone était couverte de champs de blé, de prairies, d’arbres fruitiers. A cette époque, les Templiers puis les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem en sont les seigneurs.


Description

De la place de l'école primaire d'Albaron, se diriger vers la droite sur la D37 sur 1 km, en direction de Saliers. Bifurquer à gauche en direction de la Maison du riz et du Mas de la Vigne sur la route de Figares sur 9 km.

1 - Au croisement de la D572, s’engager à gauche en direction du pont puis traverser le Petit Rhône. Entrer dans le département du Gard. Poursuivre sur 400 m. Virer à droite vers la D179 en direction de Fourques. Traverser la voie ferrée puis emprunter le chemin de gauche. Poursuivre sur 1,5 km et franchir le canal. Récupérer l’avenue Emile Cazelles à droite, passer devant les arènes de Saint-Gilles.

2 - A l’intersection avec le boulevard Chanzy, s’engager à gauche. Franchir le Canal du Rhône à Sète. Poursuivre sur la D6572, la route d’Arles sur 1,5 km. Franchir de nouveau le Petit Rhône. Laisser sur la gauche l’Hôtel de Cabanettes puis s’orienter vers la droite sur la D37 en direction de Saliers et Albaron puis poursuivre sur 1 km.

3 - Après la manade Saliérène, emprunter la route à gauche. Passer dans le hameau de Saliers et bifurquer à gauche après l’église. Récupérer la D37 à droite, puis rejoindre le point 1. Au point 1, rejoindre le départ de la balade par le même itinéraire emprunté à l’aller.

  • Départ : Ecole primaire, Albaron
  • Arrivée : Albaron
  • Communes traversées : Arles et Saint-Gilles

Profil altimétrique


Recommandations

Au croisement de la D572, route dangereuse, prudence !

D37, route dangereuse, prudence !

Respecter le code de la route sur les voies ouvertes à la circulation publique.

Porter le vélo pour franchir les deux passerelles sur le GR653, direction Saint-Gilles.

Maison du riz (exploitation rizicole qui se visite sur réservation : 04 90 97 11 29).


Lieux de renseignement

Musée de la camargue

Mas du pont de rousty, 13200 Arles

http://www.parc-camargue.fr/info@parc-camargue.fr+33 (0)4 90 97 10 40

Noubliez pas la visite du musée de la Camargue !
il est situé à coté du centre administratif du Parc naturel de camargue

En savoir plus

OT Arles

9 Boulevard des Lices, 13200 Arles

http://www.arlestourisme.com/fr/ot-arles@arlestourisme.com+33 (0)4 90 18 41 20

Transport

Réseau de transport Envia : Ligne 20 > Arles/Les Saintes-Maries-de-la-Mer par Albaron (porte-vélos gratuits) >> www.tout-envia.com ; www.pacamobilite.fr


Accès routiers et parkings

A 15 km au sud-ouest d'Arles, par la D570.

Stationnement :

Ecole primaire, Albaron

Accessibilité

VTC
Numéro de secours :114

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :