LES PILLES - De l'Eygues au Bentrix à vélo
>>
Accueil
>
VÉLO
>
LES PILLES - De l'Eygues au Bentrix à vélo
Les Pilles

LES PILLES - De l'Eygues au Bentrix à vélo

Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une petite boucle complète, entre rivières et montagnes : immersion et dépaysement assurés sur petites routes tranquilles.
Cet randonnée cycliste propose une entrée en matière douce remontant le cours de l'Eygues jusqu'à Curnier, avant de prendre de la hauteur au milieu des oliviers et des abricotiers. Vos efforts pour affronter les petites épingles du plateau d'Eyroles seront récompensés par le point de vue privilégié qu'offre ce lieu sur les montagnes des Baronnies provençales. Vous plongerez alors dans la vallée du Bentrix pour traverser Saint-Ferreol-Trente-Pas et rejoindre en roue libre le village des Pilles.

Les 9 patrimoines à découvrir
Patrimoine et histoire

Le pont des Pilles

À la fin du Moyen-Âge, le pont du village de Pilles était considéré comme un carrefour majeur puisqu’il servait dans tous les sens de circulation. Ainsi, il permettait à la fois un axe Nord-Sud pour traverser l’Eygues mais aussi un axe Ouest-Est pour aller, notamment, au village de Curnier. Il fut détruit en 1944, par les résistants, pour empêcher le replis des allemands durant la Seconde Guerre Mondiale, avant d’être reconstruit tel que nous le connaissons aujourd’hui.
lire la suite
Eaux et rivières

L'eau qui ne dort pas

L’Eygues est une rivière que l’on dit méditerranéenne et "en tresse". Cela implique que, durant l’été, son débit est faible tandis qu’en hiver, au moment des crues, la rivière grossit et va venir, notamment, arracher la végétation existante et se charger en bois flotté. De plus, elle change de lit au fil des saisons et serpente. Ces particularités permettent d'observer une végétation capable de s’adapter aux crues, d'y résister ou de revenir sur les berges à la décrue.
lire la suite
Patrimoine et histoire

D'une rive à l'autre

La rivière de l’Eygues est classée pour la qualité remarquable de son eau. Cette dernière est très oxygénée. De plus, les ripisylves, c’est à dire la forêt en bordure de la rivière, retiennent ce qui pourrait terminer dans l’eau et fournit une ombre à la rivière qui, de ce fait, se réchauffe moins. La présence de loutres, de castors ou encore de martins-pêcheurs n’est pas due au hasard, ces espèces appréciant particulièrement le calme et les milieux naturels encore préservés.
lire la suite
Sommet

La montagne d'Angèle

Au nord du massif s'impose la montagne d'Angèle. Son point culminant, le Merlu, atteint les 1606 mètres d’altitude. La montagne d'Angèle est une des silouhettes emblématiques du relief des Baronnies provençales. Elle offre une richesse botanique typiquement méditerranéenne sur le bas de ses versants qui contraste avec la flore alpine de ses paturages. En effet, les pelouses du plateau accueillent plusieurs troupeaux tout au long de l'année qui contribuent à cette biodiversité exceptionnelle.
lire la suite
Faune

L'Écrevisse à pattes blanches

Le Bentrix possède une eau pure, peu profonde, fraîche et bien oxygénée, des caractéristiques qui font de cet affluent de l’Eygues un excellent habitat pour l'Écrevisse à pattes blanches. Cette espèce menacée est présente sur la totalité du domaine méditerranéen. Le Bentrix compte parmis les derniers bastions où cette espèce protégée parvient à se maintenir. Très nocturne, elle limite ses déplacements, en dehors de la période reproduction, à la recherche de nourriture.
lire la suite
Patrimoine et histoire

Les trente pas de Saint-Ferréol

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le village de Saint-Ferréol-Trente-Pas se situait au nord de l’actuel village que l’itinéraire vous permet de traverser. Ce qui est considéré comme le vieux village a été abandonné au cour du XXe siècle, les villageois préférant se rapprocher de la route. En ce qui concerne le nom, il est supposé que les "trente pas" font référence à ceux qui entouraient, au Moyen-Âge, les enceintes sacrées. Il est donc probable qu'un cimetière se trouvait à l'entrée des Gorges.
lire la suite
Patrimoine et histoire

Condorcet, du haut vers le bas

L'ancien village de Condorcet était auparavant situé sur les hauteurs de l’actuel emplacement du bourg. Mais à la moitié du 1XIXe siècle, le quartier de la Bégude, c’est à dire historiquement, les fermes associées à des abreuvoirs pour les bestiaux, a permis de fixer les habitats vers le bas de la ville. Il est aussi probable que ce déménagement soit dû à un moulinier, un fabriquant de soie, qui a payé la construction d’une église pour que les habitants descendent où se trouvait son usine.
lire la suite
Patrimoine et histoire

Les anciennes mines de Condorcet

À la sortie de Condorcet, dans les collines colorées de gris et d'ocre, d'anciennes mines abandonnées se cachent aux abords du vallon de Merdarix. C'est au XIIIe siècle que l'exploitation de gypses a débutée. À la fin du XVIIIe siècle, d’autres minéraux ont commencé à être exploités comme le plomb argentifère, notamment. La prospection des carrières de gypses s’est arrêtée avant la Première Guerre Mondiale et celle des autres minéraux au début des années 1940/1950.
lire la suite
Faune

Chauves-souris des mines de Condorcet

La prospection des anciennes mines de Condorcet a mis en évidence que ces galeries, même éboulées, constituaient un habitat pour deux espèces de chauves-souris : le Grand Rhinolophe et le Petit Rhinolophe. Ces derniers viennent y hiberner au début des mois de septembre/octobre jusqu’à la fin du mois d'avril. La population de ces deux espèces est en fort déclin depuis les années 60 mais garde dans les Baronnies provençales des effectifs stables du fait du maintien de certaines pratiques rurales.
lire la suite

Description

Une fois garé, sortir du parking en prenant la première ruelle à gauche et s'engager dans le village pour 200 m.

1 - Prendre le pont, à gauche, pour traverser l’Eygues et, une fois arrivé sur la rive gauche de la rivière, tourner de nouveau à gauche sur la route goudronnée D185 B pour sortir du village des Pilles. Suivre la route sur 3,2 km jusqu'au carrefour avec D501.
2 - Prendre à gauche sur la D501 direction Curnier. Traverser le village de Curnier et, à la sortie du village, passer un 1er pont puis remonter jusqu'à la RD64. Tourner à gauche pour traverser le Pont de curnier (vert).
3 - Prendre à droite sur la D94 pendant environ 2,6 km avant de monter, à gauche, sur la D567 vers Eyroles.
4 - Monter pendant 4 km sur la D567 jusqu'au hameau d’Eyroles. Le traverser et descendre les épingles du col jusqu'au carrefour avec la D186.
5 - Prendre, à gauche en direction de Saint-Ferréol-Trente-Pas sur la D186 jusqu'au carrefour avec la D70.
6 - Prendre à gauche la D70 et traverser le village de Saint-Ferréol-Trente-Pas. Pédaler direction Nyons sur un peu plus de 6 kilomètres pour traverser le village de Condorcet et retourner à celui des Pilles.

Départ : Les Pilles
Arrivée : Les Pilles
Communes traversées : Les Pilles, Montaulieu, Curnier, Sahune, Eyroles, Saint-Ferréol-Trente-Pas, Condorcet

Profil altimétrique


Recommandations

Pour accéder au parking en arrivant depuis Nyons, traverser le tunnel et prendre la première à droite. En arrivant depuis Curnie

Lieux de renseignement

OT Baronnies en Drôme Provençale - Nyons

Place de la Libération, 26110 Nyons

http://www.baronnies-tourisme.com

info@baronnies-tourisme.com

+33 (0)4 75 26 10 35

En savoir plus

Accès routiers et parkings

À 7 Km à l'est de Nyons par la RD94, direction Gap. À 5 km à l'ouest de Curnier, par la RD94 direction Nyons.

Stationnement :

Parking de Curnier (extérieur du village)

Accessibilité

VTC
Numéro de secours :114

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :