Tour de l'Artuby - Brenon - Châteauvieux - Le Logis du Pin
>>
Accueil
>
À PIED
>
LE LOGIS DU PIN - LA MARTRE - Le Tour de l'Artuby
>
Tour de l'Artuby - Brenon - Châteauvieux - Le Logis du Pin
Brenon

5. Tour de l'Artuby - Brenon - Châteauvieux - Le Logis du Pin

Eaux et rivières
Flore
Patrimoine et histoire
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une étape du sommet de la Clare jusqu’au berges de l’Artuby avec le retour au Logis du Pin

Étape la plus sportive de ce tour de l’Artuby avec la montée sur la forêt domaniale de Maurin-Clare à 1266 m puis la descente vers le hameau du Plan d’Anelle (zone humide remarquable). L’itinéraire se poursuit vers le village de Châteauvieux en faisant une boucle pour rejoindre le Logis du Pin en traversant l’Espace Naturel Sensible du Puy


Les 31 patrimoines à découvrir

  • Savoir-faire

    Lou roure ei aiga

    Réalisé par Mireille Rouvier, faïencière à Brenon pour la route de l’histoire et des légendes. Le chêne , l’origine de Rouvier, « rore » en provençal et « aiga » eau ! Le sage avec son bâton, il représente la force, le respect de mère nature. Petit clin d’œil avec « lou bastou », la fête du village (ils se battaient à coup de bâtons). Brenon à de nombreuses sources dont la « faun de Gaoubi » qui donne l’adresse, le savoir-faire, et l’agilité.

  • Savoir-faire

    La fontaine des Henry

    En 1900 la Municipalité de Brenon construisit cette fontaine à l’entrée des Henry. Elle n’était destinée qu’à alimenter les quelques habitations du hameau. Mais l’entrée du village de Brenon, caché derrière la colline, se fait aussi nécessairement par cette route et la fontaine, en avant-poste, signale le village. Les travaux furent importants car l’eau de la fontaine, conduite par des canalisations de grès, provient de la source du Massif, captée à plus de 250 mètres d’ici.

  • Produits du terroir

    L'agneau du pays

    Il y a des « pays » ou il fait bon vivre et bon manger Brenon en fait partie. Une des plus petites communes du Var qui domine le Jabron et vous découvrirez un village qui est resté authentique et sauvage, entouré de terrains agricoles, de pâturages et de vastes forêts. Ici le GAEC Rouvier vous propose des produits du terroir de grande qualité avec : Vente d'agneau, veau et porc du pays : 06 11 83 43 83.

  • Elevage et pastoralisme

    Paroles de Berger

    « La bergerie, hé bien, c’est la maison pour les brebis. Dedans elles ont chaud, elles ont à boire et à manger, on peut savoir si tout va bien, on prend le temps de bien faire parce qu’on sait qu’elles nous fileront pas entre les doigts. Dedans, on leur fait tout : les vaccins, les prises de sang, le marquage, la tonte, les agnelages. Sans bergerie, c’est bien simple, ce n’est pas possible de travailler ; ou alors il faudrait un homme par brebis... surtout pour l’agnelage ! »
  • Savoir-faire

    Ici ils ont le Gaoubi à faun

    En contrebas du village à une centaine de mètres nous découvrons la plus ancienne fontaine du village « la faun de Gaoubi » en Provençal. Une fontaine très originale pourvue d’un mécanisme composé d’une roue avec une chaine et des galets en caoutchouc. Pendant plusieurs siècles celle-ci fut le seul point d’eau du village. Elle doit son nom aux habitants qui lui reconnaissait des pouvoirs. L’eau de la fontaine apporterait la « clé de l’agilité, du savoir-faire, de la dextérité, de l’adresse».

  • Patrimoine et histoire

    Église de la nativité de la Vierge

    Sainte Marie-Madeleine, édifice reconstruit au XVIIème siècle dont la façade est surmontée d’un double clocheton et d’un oculus dit tréflé ou quadrilobé.

  • Point de vue

    Le Robion

    En descendant depuis le sommet de la Clare vous pouvez admirez les vastes étendue autour de vous, et les montagnes environnante dont le Robion, et avec une bonne paire de jumelles, sa chapelle Sainte Trophime accroché sous ses parois.

  • Patrimoine et histoire

    Les forêts publiques

    L'Office National des Forêts a remplacé les Eaux et Forêts en 1964 mais a poursuivi tout en le modernisant, le travail de générations de forestiers qui permettent de profiter de vastes espaces naturels. L'ONF est chargé de gérer, surveiller, protéger les forêts publiques domaniales et communales. En randonnée, vous traverserez des coupes de bois, des travaux divers, du pâturage. Ces interventions prennent en compte la pérennité des forêts et des milieux naturels.

  • Flore

    Les arbres abris

    Certains arbres font plus de 50 cm de diamètre. Plusieurs fois centenaires ils portent sur eux les traces du vieillissement. Véritables HLM à insectes et chauves-souris, ces habitants occupent les fentes et les trous creusés par les pics. Les forestiers préservent des coupes de bois ces arbres véritable lieu de vie pour la préservation de la biodiversité.

  • Patrimoine et histoire

    Brenon de nom, les Henry !

    Le nom de ce hameau où nous posons notre regard en contre-bas, nous rappelle qu’à la fin du XIVème siècle la Provence a été dévastée par un terrible fléau la peste noire. Bien qu’isolé, Brenon ne fût pas épargné. Peste et guerres intestines qui ravagèrent peu après le pays, vidèrent le village de ses habitants. C’est à la fin de ces épisodes dramatiques que Brenon se repeupla. La famille des « Henry » qui s’installèrent, donna le nom au hameau que l’on aperçoit.

  • Point de vue

    Ne faites pas de Brouis il est là !

    Depuis le sommet de la Clare vous pouvez admirez les vastes étendue autour de vous, et les montagnes environnante dont le Brouis avec ses belles barres rocheuses.
  • Patrimoine et histoire

    C'est un bon Plan ce hameau

    Le hameau de plan d’Anelle semble niché dans son écrin de verdure. Près de la chapelle Saint-Joseph, vous apprécierez la paix et la sérénité du lieu. Cette charmante chapelle rurale, dite du Plan d'Anelle, fut édifiée en 1620. Elle possède un joli clocheton à arcade unique qui s'élève au-dessus de la façade principale.

  • Patrimoine et histoire

    Ça Rima avec Château

    Ancien château de La Martre, propriété de l’évêché, il domine une vaste plaine verdoyante. Une grande partie de la production locale est à vos pieds : primeurs de pleins champs, céréales et pommes de terre. A l'origine, le village de La Martre était un castrum médiéval bâtit au sommet de la colline. Le castrum fut détruit pendant les guerres de religion au XVIème siècle, et le nouveau Seigneur Vincent-Anne de Forbin au XVIIème fit reconstruire le nouveau village et le château dans la plaine. Le château fut détruit par un incendie, et depuis porte le nom de Château Rima, ce qui signifie en provençal "château brûlé". Aujourd'hui, c'est un domaine privé de la fraternité Eucharistein où les religieux et personnes en accueil travaillent ensemble dans les domaines de l'agriculture et de l'artisanat.

  • Elevage et pastoralisme

    Pastoralisme et biodiversité

    Le pastoralisme possède un rôle non négligeable dans le maintien des espaces ouverts et à la biodiversité associée à ces milieux. Sur un territoire forestier à 62%, maintenir des milieux ouverts et lutter contre l’enfrichement sont des enjeux de conservation de la diversité de l’environnement du Parc du Verdon. Il a un rôle paysager et environnemental fondamental et il participe à la richesse du patrimoine culturel.

  • Patrimoine et histoire

    Le "château" de Châteauvieux

    Au Bas Village se trouve un "château", à l'allure de grande batisse bourgeoise.
  • Patrimoine et histoire

    Deux vaut mieux qu’un

    Châteauvieux, comme de très nombreux villages de la région, a changé de site tout au long de l’histoire, en fonction des événements ou des nouvelles aspirations des habitants. C’est à partir du XVIe siècle qu’un nouveau foyer de peuplement se développe en contrebas du village initial. Il devient le « plus bas village » sans que le « plus haut village », soit abandonné. Chacun de ces « quartiers » fut équipé équitablement : on trouvait, en haut et en bas, deux fontaines et deux fours.

  • Patrimoine et histoire

    Un procès en sorcellerie

    Une affaire de possession diabolique jugée par le parlement d'Aix en 1611. Madeleine Demandolx de la Palud, jeune ursuline en proie à des terreurs nocturnes, accusa son confesseur, le séduisant curé des Accoules, Louis Gaufridy, de l'avoir ensorcelée par son souffle diabolique, conduite au sabbat, contrainte à toutes ses volontés, connue charnellement .Il sera condamné pour envoûtement et pacte avec Satan, soumis à la torture avant d'être brûlé vif à Aix.( lire la suite au prochain POI)

  • Patrimoine et histoire

    L'Oratoire

    Un petit oratoire au bout du chemin.
  • Patrimoine et histoire

    Eglise paroissiale Saint-Maur

    Bâtie au XVIIe siècle, elle a été restaurée au cours des années 1980 et 1990. A noter, au-dessus de la clé de voûte de la porte, une croix de malte, ce qui prouverait l’influence de cet ordre militaire et religieux. Dans les baies du clocher double, on peut voir deux cloches en bronze dont l’une est classée à l’inventaire des monuments historiques.

  • Patrimoine et histoire

    Dans l’église, le tombeau de Madeleine de la Palud

    En 1652, alors âgée de 60 ans on l'accuse d'idolâtrie, de maléfice, de sortilège. Le Parlement la condamne, faute de preuves, à rester enfermée entre quatre murs le reste de sa vie. Une de ses cousines, Françoise de Gombert, dame de Châteauvieux, persuadera les juges de lui confier la garde de la malheureuse Madeleine. C'est ainsi que "la Demandolx" passera seize années de solitude à Châteauvieux, Elle mourut en 1670, à l'âge de 77 ans, et fut inhumée devant l'autel de Sainte-Claire à Chateauvieux.

  • Patrimoine et histoire

    Le lavoir du plus haut village

    Le long de la route qui les relie, une croix étend sa protection à l’une et l’autre partie du village. Sur les deux fontaines, le même système de distribution est employé : l’eau de source s’accumule dans une pierre creusée, en surplomb au-dessus des bassins. Cette disposition assez rare permet d’accéder facilement à l’arrière des canons de distribution et d’entretenir un bon écoulement.

  • Patrimoine et histoire

    Double foyer

    La particularité de Châteauvieux est d’être double. On distingue un “Plus Haut Village” et un “Plus Bas-Village” séparés l’un de l’autre. Vers 1579, pendant les guerres de religion, l’ancien château seigneurial est dévasté .Il sera reconstruit à la fin du XVIIe. C’est aussi à cette époque que l’on trouve pour la première fois la mention d’un “bas village”. Entre ces deux dates, une partie des habitants s’est donc déplacée. Le foyer ancien de Châteauvieux n’a jamais été complètement abandonné.

  • Patrimoine et histoire

    La chapelle Saint-Pierre-en-Demueyes.

    En provençal, mueio désigne une source, ou une mare au milieu d’une prairie, et c’est probablement l’origine du mot Demueyes qui qualifie la chapelle Saint-Pierre. La chapelle, datée du XVIIe siècle, fut construite à l’emplacement d’un ancien monastère cistercien, détruit au XIVe siècle par des bandes armées désœuvrées au cours de la guerre de Cent Ans. Quoiqu’il en soit, le site, aménagé, offre un cadre idéal pour une halte paisible et mérite le détour (à 400m) .

  • Eaux et rivières

    La source miraculeuse

    Sur le site se trouve une belle source qui passait autrefois pour guérir de nombreuses maladies. On venait ici en pèlerinage et la tradition voulait que l’on trempe dans l’eau un morceau de tissu ou de pansement appartenant au malade puis qu’on le dépose dans la tombe anthropomorphe (creusée en forme de corps humain) située derrière la chapelle. La légende désignait en outre cette tombe comme celle de Saint-Pierre, ce qui renforce l’aspect sacré du lieu.

  • Eaux et rivières

    Eau secours

    Les mares sont de véritable havre de paix et un lieu ou la faune sauvage vient s'abreuver surtout pendant les étés caniculaires. Si vous êtes discret il n'est pas rare de voir des animaux qui étanchent leur soif.
  • Patrimoine et histoire

    Espace Naturel Sensible du Puy

    Les Espaces Naturels Sensibles du Var, dits ENS sont des sites situés dans des milieux remarquables par leur diversité biologique. Ils sont, par nature, fragiles, rares ou menacés. Ces trésors de biodiversité sont gérés en fonction de cette fragilité. Des aménagements appropriés valorisent ainsi leurs richesses et évitent une sur-fréquentation néfaste sur les milieux. Le Conseil Départemental s’attache à préserver les sites remarquables et les paysages, assurer la sauvegarde des habitats naturels.

  • Flore

    La néottie nid d'oiseau

    La néottie est une orchidée produisant des fleurs marron clair ne se distinguant pas du reste de la plante qui est lui-aussi de cette couleur ; elle pousse dans les bois clairs et dans les forêts, jamais à découvert. La forme fourchue à deux lobes très écartés de son labelle est assez caractéristique ainsi que la couleur café au lait uniforme. Elle ne possède pas de chlorophylle et parasite des champignons pour subvenir à ses besoins.

  • Point de vue

    Au loin le village

    Depuis le sentier vous apercevrez de nouveau le village de Châteauvieux.
  • Faune

    La ballerine des rivières

    La bergeronnette grise, petite ballerine des rivières, charme par sa vivacité. Son plumage gris délicat et sa longue queue oscillante la distinguent. Elle évolue près des cours d'eau, capturant avec agilité insectes et larves, elle anime les rives et les prairies, apportant une note d'élégance et de mouvement. Témoin de la biodiversité des écosystèmes aquatiques, la bergeronnette grise incarne la grâce au cœur de la nature, une danse légère sur les berges qui enchante les observateurs attentifs.

  • Savoir-faire

    Un lieu idéal pour faire son trou

    Le Golf 18 trous du Château de Taulane est un parcours d’exception, dans le Var. Le golf du Domaine de Taulane est considére comme l’un des meilleurs parcours de golf en France. Classé dans le top 20 des meilleurs parcours de France, il offre une grande richesse de styles et de jeux. Il s'en dégage un calme absolu, sur 120 hectares et près de 6 300 mètres de parcours, ponctués de sept lacs, au cœur de la nature majestueuse des Gorges du Verdon. La diversité des trous et les nombreux tees de départ séduiront les golfeurs amateurs et professionnels, qui oscilleront entre rythmes soutenus et douceur du lieu.

  • Faune

    Plongeurs d'elites

    Le cormoran est un oiseau aquatique au plumage sombre et à la silhouette élégante. Il se distingue par son aptitude à plonger profondément pour se nourrir de poissons. Son vol est puissant et ses ailes déployées offrent un spectacle saisissant. Les cormorans sont souvent observés en groupe, perchés sur des rochers ou des arbres près des étendues d'eau. Leur présence est un indicateur de la santé des écosystèmes aquatiques. Ces oiseaux marins fascinants symbolisent la liberté et l'harmonie avec la nature. Ils sont présents sur ce petit lac.


Description

1- A partir du hameau des Henry descendre vers le village de Brenon et poursuivre à droite de la Chapelle à travers les pins
2- Tourner à gauche et suivre le balisage jaune et rouge
3- Arriver sur la D52 tourner à gauche et après 200m la traverser et prendre en face vers la forêt Domaniale de la Clare
4- Poursuivre par les sentes qui coupent la piste vers le sommet
5- Tourner à gauche pour rejoindre au sommet de la Clare la Croix de Rouvier à 1266m puis poursuivre le long de la crête
6- Descendre à gauche vers le hameau du Plan d’Anelle
7- Continuer tout droit et traverser le hameau
8- Traverser le chemin et poursuivre tout droit en longeant l’Artuby
9- Tourner à gauche et continuer par le chemin le long du vallon des Frayieres
10- Bifurquer sur la gauche et monter vers le village de Chateauvieux
11- Traverser la D52 et prendre légèrement sur la gauche la rue du Tilleul puis à gauche jusqu’au point (12)
12- Aller tout droit par le chemin de l’église vieille et après 90m poursuivre par le chemin du marronnier sur la droite, passer devant l’oratoire tourner à droite puis après la mairie monter les escaliers sur la gauche, au bout tourner à droite suivre le chemin du collet sur 70 m et prendre un petit chemin sur la droite traverser la route et prendre le chemin de Saint Pierre
13- Suivre le chemin de Saint Pierre en passant devant la ferme Les Ferrages et poursuivre sur 2,7 km
14- Prendre à droite et suivre le petit sentier qui descend passer à côté d’un petit lac
15- Tourner à gauche et rejoindre la D52a remonter sur 150m tourner à droite
16- Traverser la D52a et poursuivre dans les sous-bois 17- Continuer à droite
18- Tourner à gauche
19- Bifurquer à nouveau à gauche et poursuivre le long du golf de Taulane
20- Tourner à droite

  • Départ : Brenon
  • Arrivée : Chateauvieux - Le logis du pin
  • Communes traversées : Brenon, Bargème, La Martre, Châteauvieux et Séranon

Profil altimétrique


Recommandations

Prévoir 3 L d'eau par personne, un chapeau et des chaussures de randonnée. Afin d’éviter les fortes chaleurs estivales, partir tôt. Saisons privilégiées : printemps et automne. Lire les recommandations concernant les patous et informez-vous pendant la saison estivale sur l’ouverture des massifs forestiers (juin à septembre)


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Verdon - Domaine de Valx

Domaine de Valx, 04360 Moustiers-Sainte-Marie

http://www.parcduverdon.fr/info@parcduverdon.fr+33 (0)4 92 74 68 00

OTI Lacs et gorges du Verdon

Place Martin Bidouré, 83630 AUPS

http://www.lacs-gorges-verdon.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :