SAINT REMY DE PROVENCE - A vélo, les Alpilles par le Val d'Enfer
>>
Accueil
>
VÉLO
>
SAINT REMY DE PROVENCE - A vélo, les Alpilles par le Val d'Enfer
Saint-Rémy-de-Provence

SAINT REMY DE PROVENCE - A vélo, les Alpilles par le Val d'Enfer

Eaux et rivières
Patrimoine et histoire
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Traversez les âges avec le patrimoine historique exceptionnel des Alpilles !

Avec cette boucle vous serez très vite récompensé par le superbe paysage qu'offrent le Val d'Enfer et les Baux-de-Provence. Au coeur d'un environnement calme et apaisant, vous découvrirez des villages et des trésors patrimoniaux, comme les vestiges d'un aqueduc romain ou encore le moulin de Daudet.


Les 15 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Chapelle Notre-Dame-de-Pitié

    Cette chapelle du XIVe s. fut agrandie en 1651 sur le vœu des consuls pour ériger un autel à Saint-Rémy, patron de la ville, et à Saint-Roch, guérisseur de la peste qui ravage alors la Provence. Elle est inscrite sur la liste des Monuments Historiques et accueille aujourd’hui onze toiles de Mario Prassinos peintre d’art abstrait. Il possédait une maison à Eygalières et s’est inspiré des Alpilles pour différentes œuvres.

  • Eaux et rivières

    Canal des Alpines septentrionales

    Le réseau du canal des Alpines septentrionales s'étend sur 119 km, partant d'Orgon et aboutit dans les roubines de l'Anguillon et du Vigueirat. Commencée en 1826, sa construction fût ralentie par des conflits d'intérêts et se termina en 1875. A l'époque, sa vocation est de venir compléter le canal des Alpines méridionales fini en 1772, pour alimenter en eau 18 communes et 40 moulins supplémentaires. 

  • Point de vue

    Vue sur le sud-ouest des Alpilles

    C'est avec une superbe vue sur les reliefs de la partie sud-ouest des Alpilles, qu'on distingue le Mont Paon et le Mont Valence, tous deux hauts de 234 mètres. Ils sont encadrés par le Vallon de Cabrières, et plus à l'ouest, par le Vallon de la Lèque. Ils ont été très tôt des lieux privilégiés de l'implantation de l'Homme, comme en témoignent les différents vestiges présents sur le Mont Paon.

  • Géologie

    Val d'Enfer

    Le Val d'Enfer est un vallon célèbre pour ses rochers aux formes étranges, sculptés par l’érosion. On y retrouve aussi d'imposantes ouvertures creusées dans la roche le long de la route et les traces laissées par les carrières de calcaire. À la nuit tombante, beaucoup ont cru y reconnaître les rochers et les grottes de « L’Enfer » de Dante. Un autre grand écrivain, devenu cinéaste, Jean Cocteau, a tourné en 1959, dans le décor naturel du val d’Enfer, son « Testament d’Orphée ».

  • Point de vue

    Vue sur les Baux-de-Provence

    Point de vue exceptionnel sur les Baux-de-Provence, labellisé "Plus Beaux Villages de France" et qui se trouve au sommet d'un éperon rocheux. Les Baux-de-Provence se caractérisent avant tout par leur château, témoin de la puissance de la famille des Baux et construit de façon semi-troglodyte. Cette pratique consiste à aménager des habitats en partie souterrains ou creusés dans la roche, à flanc de massif.

  • Patrimoine et histoire

    Carrières de Lumières

    D’abord appelée carrière des Grands Fonts, ce site d'exploitation de pierre de taille a cessé son activité en 1935. En 1959, le lieu est réinvesti par Jean Cocteau qui y tourne « Le Testament d'Orphée ». Puis, à partir de 1977, l'ancienne carrière est réhabilitée en haut lieu culturel, proposant des sons et lumières innovants sur les parois rocheuses. Ce site exceptionnel, désormais baptisé "Carrières de Lumières", propose une immersion au coeur des oeuvres de peintres de renom.

  • Eaux et rivières

    Pont-canal de la vallée des Baux

    Dans le massif des Alpilles, de nombreux ouvrages hydrauliques ont été construits pour approvisionner l'ensemble des communes en eau. Le canal de la vallée des Baux, mis en eau depuis le 3 juillet 1914, passe le long des piémonts sud du massif. La spécificité de ce milieu associée à celle d'un canal, qui doit comprendre une pente douce permettant le bon écoulement de l'eau, a conduit à l'aménagement de plusieurs ponts-canaux sur les communes de Maussane-les-Alpilles et du Paradou.

  • Patrimoine et histoire

    Le village du Paradou

    Le village du Paradou, ne tient pas son nom du "paradis", mais du nom provençal donné aux moulins qui étaient utilisés par les tisserands installés le long de la rivière de l'Arcoule. Au Moyen Age, ce village s'appelait St-Martin-de-Castillon et était sous l'autorité seigneuriale des Baux-de-Provence. Il faut attendre 1796 pour que le Paradou se détache des Baux, pour devenir une commune à part entière. Il est aussi le lieu qui a vu naître Charloun Rieu, poète provençal, ami de Frédéric Mistral.

  • Patrimoine et histoire

    Aqueduc romain de Barbegal

    Lieu chargé d'histoire, les aqueducs et la meunerie de Barbegal constituent un ensemble romain du 1er s. av. au 2e s. apr. J.C. Les arches de deux aqueducs sont encore visibles. L'une amenait l'eau des Alpilles jusqu'à la cité d'Arelate (Arles) et l'autre faisait fonctionner la meunerie que l'on devine encore sur le versant. Véritable complexe industriel, la meunerie était constituée de 16 roues et produisait jusqu'à 25 tonnes de farine par jour.

  • Patrimoine et histoire

    Le moulin d'Alphonse Daudet

    Entre le XVIIIe et le début du XXe siècle, Fontvieille vivait au rythme des moulins à vent. Construits sur un promontoire rocheux, quatre moulins coiffent les collines aux alentours de Fontvieille. Le Moulin de Daudet, le plus récent des quatre moulins construits, a cessé de fonctionner en 1914. Il a été transformé en 1935, rendant hommage au célèbre écrivain Alphonse Daudet qui fit vivre à travers les "Lettres de mon moulin", les conséquences des mutations techniques de l’époque.

  • Patrimoine et histoire

    Chapelle Saint-Gabriel

    Au début du Moyen Age, une première église fût érigée à la place d’un ancien lieu de culte païen. Dédiée à l’archange Gabriel, elle est une étape importante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. La chapelle actuelle a été édifiée au XIIe s. et témoigne de la splendeur de l’art roman en Provence. Son plan simple et ses proportions élégantes sont relevés par un portail monumental inspiré de l'Antique, richement décoré de frises sculptées, de bas reliefs et d'un oculus entouré du tétramorphe (les symboles des quatre évangélistes) : en haut l'aigle de Saint Jean, en bas l'ange de Saint Matthieu, à gauche le lion de Saint Marc et à droite le taureau de Saint Luc.
    L'agneau portant la croix qui surmonte le fronton triangulaire représente quant à lui le Christ, sacrifié pour racheter les péchés des Hommes.

  • Eaux et rivières

    Etang de Rambaille

    L'étang de Rambaille est l'un des rares plans d'eau des Alpilles. Artificiel et interdit à la baignade, il puise son eau dans le canal du Vigueirat et compte une superficie de 2,5 hectares. Il fait le bonheur des amoureux de la pêche des environs. On peut y pêcher principalement du poisson à chaire blanche, ainsi que du brochet, de la truite et du sandre.

  • Savoir-faire

    Les Olivades

    Léonard Quinche s'associe en 1818 avec deux Tarasconnais et crée une fabrique d'indienne à Saint-Etienne du Grès. En 1948, l’entreprise est reprise par Pierre Boudin. En 1977, il crée "Les Olivades", une entreprise familiale qui perpétue l'art ancestral d'impression sur étoffe du sud de la France, tout en l'adaptant à la vie actuelle. La marque Les Olivades a été précurseur en termes de produit haut de gamme fabriqué et vendu par une même entreprise.

  • Patrimoine et histoire

    Croix de la chapelle Notre-Dame-du-Château

    Cette croix annonce le sentier qui mène à la chapelle romane Notre-Dame-du-Château. Celle-ci est mentionnée pour la première fois en 1180 et fut restaurée vers 1419. Erigée sur la colline Saint-Michel-de-Briançon, elle domine le village de Saint-Etienne du Grès, ancienne paroisse de la ville de Tarascon. C’était une chapelle prieurale dépendant de l'abbaye Saint-Laurent d'Avignon. Depuis 1350 elle accueille la "Belle Briançonne", une statue de la Vierge à l'Enfant très connue des Tarasconnais.

  • Patrimoine et histoire

    Collégiale Saint-Martin

    La collégiale Saint-Martin est une église catholique située à Saint-Rémy-de-Provence. Reconstruite en partie après un effondrement en 1818, elle a conservé son clocher gothique du XIVe, mais s'est dotée d'une entrée imposante aux colonnes néoclassiques soutenant un fronton triangulaire. Son orgue a été entièrement reconstruit par Pascal Quoirin en 1983. L'édifice est aussi classé comme monument historique depuis 1984.


Description

Au départ de l'Office du Tourisme Intercommunal de Saint-Rémy-de-Provence, prendre la D5 en direction du site de Glanum jusqu'au carrefour avec l'avenue Joseph d'Arbaud.

1 - Tourner à droite sur l'avenue. Poursuivre tout droit sur "Chemin Gaulois" jusqu'au canal d'irrigation. Virer à gauche après le canal, puis emprunter à gauche le vieux chemin d'Arles jusqu'à l'intersection avec la D27. 

2 - Emprunter la D27 à gauche en direction des Baux-de-Provence. Grimper la route sur 4 km, puis descendre le Val d'Enfer jusqu'aux Baux-de-Provence.

3 - Continuer sur la D27 en direction de Maussane-les-Alpilles jusqu'au carrefour avec la D78f. Tourner à gauche et poursuivre jusqu'à l'intersection avec la D17 au coeur de Maussane-les-Alpilles.

4 - Traverser la D17 et continuer sur le chemin de la Pinède. Au carrefour de la D78c, l'emprunter sur la droite. Poursuivre jusqu'au centre bourg du Paradou et l'intersection avec la route de Belle Croix.

5 - Tourner à gauche sur route de Belle croix et continuer sur environ 5 km, jusqu'à la D33.

6 - Prendre à droite direction Fontvieille, jusqu'au carrefour avec la D17a. Franchir ce carrefour et continuer en direction de Saint-Etienne du Grès.

7 - (Prudence !) A l'intersection avec la D33a, tourner à gauche et poursuivre en utilisant l'accotement coloré jusqu'à la chapelle Saint-Gabriel.

8 - Juste apès la chapelle, prendre à droite sur la D32, toujours en direction de Saint-Etienne du Grès. Traverser le village, passer devant la mairie.

9 - Avant la sortie du village, emprunter à droite le petit chemin de Notre-Dame-du-Château.

10 - Après un petit pont, emprunter à gauche le chemin du Calanquet. Continuer sur 700 m puis au carrefour avec la D31, tourner à droite puis continuer jusqu'au centre de Saint-Rémy-de-Provence. A l'église, tourner à droite pour rejoindre le parking de départ.

  • Départ : Office du Tourisme Intercommunal, Saint-Rémy-de-Provence
  • Arrivée : Saint-Rémy-de-Provence
  • Communes traversées : Saint-Rémy-de-Provence, Les Baux-de-Provence, Maussane-les-Alpilles, Paradou, Fontvieille, Tarascon, Saint-Étienne-du-Grès et Mas-Blanc-des-Alpilles

Profil altimétrique


Recommandations

Suivre les panneaux rouge et blanc intitulés "Alpilles Val d'Enfer" du Département des Bouches-du-Rhône.

En été, les espaces naturels sont plus exposés aux risques d’incendie. L’accès est réglementé par arrêté préfectoral du 1er juin au 30 septembre pour protéger les promeneurs et les sites. Renseignez-vous pendant la période estivale au 08 11 20 13 13 (prix d'un appel local) ou sur http://bpatp.paca-ate.fr/


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional des Alpilles

2, boulevard Marceau, 13210 Saint-Rémy-de-Provence

http://www.parc-alpilles.fr/contact@parc-alpilles.fr+33 (0)4 90 90 44 00

C’est en plein cœur du centre-ville de Saint-Rémy-de-Provence que la Maison du Parc des Alpilles vous accueille dans ses locaux entièrement rénovés. Ce nouveau lieu vivant est multi-fonctions : il héberge l’équipe d’ingénierie du Parc mais dispose également d’un espace d’accueil du public, de salles d’exposition. Véritable centre de ressources des patrimoines du Parc, il a pour ambition de faire rayonner les habitants, les visiteurs et les touristes sur l’ensemble des 16 communes du Parc.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Entrée gratuite.

En savoir plus

OTI Alpilles-en-Provence

Place Jean Jaurès, 13210 Saint-Rémy-de-Provence

http://www.alpillesenprovence.comsaintremy@alpillesenprovence.com+33 (0)4 90 92 05 22

Transport

Chercher les horaires des transports en communs sur le site www.lepilote.com sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence.


Accès routiers et parkings

A 24 km au sud d'Avignon, par la D571 et la D34

Stationnement :

Parking Place Jean Jaurès, Saint-Rémy-de-Provence

Source

Bouches-du-Rhône Tourisme

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
21