NYONS - Au fil de l'Eygues à vélo
>>
Accueil
>
VÉLO
>
NYONS - Au fil de l'Eygues à vélo
Nyons

NYONS - Au fil de l'Eygues à vélo

Eaux et rivières
Produits du terroir
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le long de la rivière, cette portion de voie douce remonte le fil de l'Eygues, de Nyons à Curnier, entre oliviers et petits villages.
"L'Eygues reste sauvage : chaotique et inarrêtable au moment de ses crues, elle arbore un tout autre visage le printemps venu, sereine, avec son eau d'un bleu pur. Cet itinéraire au fil de l'Eygues permet de s'imprègner de cette rivière qui conserve des espaces de liberté, et un milieu naturel accueillant une biodiversité remarquable, partie intégrante de notre patrimoine." Quentin Martinez, chargé de projet Natura 2000 au Parc naturel régional des Baronnies provençales.

Les 8 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine et histoire

    Le Pont de Nyons du XIVe siècle

    Le pont de Nyons a été construit en 1399-1400 à l'initiative des édiles locaux, mais ce projet a mis près de 60 ans pour se concrétiser. Guillaume de Pays, de Romans, fut le charpentier du chantier et Jean Felisson, originaire des environs de Grenoble, l'architecte et le tailleur de pierre. C'est un des plus beaux exemples en Europe de ponts à arche unique : elle surplombe la rivière de près de 20 mètres et son ouverture est de 40,5 mètres. Il est classé comme Monument historique depuis 1925.
  • Eaux et rivières

    L'Eygues ou l'histoire d'un nom

    En fonction du lieu où elle se trouve, le nom de la rivière de l'Eygues débute par un E ou un A. Ainsi, à partir de Tulette, la rivière se nomme Aygues ou Acqua en latin et Aigua en langue d’Oc, ce que signifie tout simplement l’eau. Mais dans les Baronnies, l’Eygues porte un E. Les Romains l’appelaient ainsi Eguer, ou Equus qui désigne un cheval. On peut penser que cette rivière inspirait donc aux romains l’élan d’un cheval au galop.
  • Produits du terroir

    L'olive, un fruit emblématique

    L'olive de Nyons, de la variété "Tanche", est récoltée mûre, donc noire, après le premier gel, de fin novembre à fin janvier. Les olives de gros calibre sont destinées à la conserve (olives de bouche, Tapenade, Affinade...) et les plus petites servent à la fabrication de l’huile. Le mode de culture et la qualité des olives de l'ouest du massif des Baronnies provençales a été reconnu en 1994 par la création d'une Appellation d'Origine Contrôlée : l'AOP "Olive noire et huile d’olive de Nyons".
  • Flore

    Le rôle essentiel des ripisylves

    La ripisylve est l’ensemble de la végétation qui borde les rives des cours d’eau. Elle assure plusieurs fonctions essentielles au sein de l’écosystème notamment le maintien des berges, des lieux de vie pour la biodiversité, l'atténuation des crues, épuratrice (meilleure qualité de l’eau), un lieu de détente et de loisir, un îlot de fraîcheur. On y retrouve une diversité d’espèces telles que le Milan noir (Milvus migrans), le Castor d'Europe (Castor fiber), la Barbastelle (Barbastella barbastellus), la Rosalie des Alpes (Rosalia Alpina).
  • Produits du terroir

    L'oléo-tourisme en Baronnies provençales

    L’oléo-tourisme, autrement dit le tourisme centré sur la production de l’huile, se développe progressivement dans les Baronnies provençales. Dans la région il est centré sur un produit emblématique, l'olive. À Nyons, le sentier des oliviers permet d’en apprendre davantage sur la manière dont est cultivée ce fruit. Des manifestations sont organisées en hiver (époque où l'on presse les olives), notamment à Nyons avec l'Alicoque, ou à Buis-les-Baronnies avec "l'Olive et l'Huile en fête".
  • Patrimoine et histoire

    Le pont des Pilles

    À la fin du Moyen-Âge, le pont du village de Pilles était considéré comme un carrefour majeur puisqu’il servait dans tous les sens de circulation. Ainsi, il permettait à la fois un axe Nord-Sud pour traverser l’Eygues mais aussi un axe Ouest-Est pour aller, notamment, au village de Curnier. Il fut détruit en 1944, par les résistants, pour empêcher le replis des allemands durant la Seconde Guerre Mondiale, avant d’être reconstruit tel que nous le connaissons aujourd’hui.
  • Eaux et rivières

    L'eau qui ne dort pas

    L’Eygues est une rivière que l’on dit méditerranéenne et "en tresse". La rivière connaît des périodes de basses eaux (faible débit, voire assèchement) et des périodes de crues (parfois violentes et soudaines). Au moment des crues, la rivière grossit et va venir, notamment, arracher la végétation existante et se charger en bois flotté. De plus, elle change de lit au fil des saisons et serpente. Ces particularités permettent d'observer une végétation capable de s’adapter aux crues, d'y résister ou de revenir sur les berges à la décrue.
  • Patrimoine et histoire

    Curnier ou Curnier-la-Romaine ?

    Curnier se trouve à la confluence entre l’Eygues et l’Ennuye. On dit que le village pourrait s’appeler « Curnier-la-Romaine » en raison de la richesse des vestiges gallo-romains qui y ont été exhumés (dalle, tombe, temple, …). Curnier fut le fief des Mévouillon puis des princes d'Orange. Sur la colline en rive gauche de l’Eygues on aperçoit les ruines du vieux village et du château construit au haut Moyen-Âge. Ils ont appartenu à la Principauté d’Orange de 1341 à 1687.


Description

Depuis l’Office du tourisme de Nyons, prendre le rond-point et aller vers l'Est en direction de la vieille ville.
1- Traverser la Place des arcades, remonter la rue de la Résistance puis celle des Déportés jusqu’au pont Roman de Nyons. Tourner à droite pour franchir ce dernier et prendre la première route à gauche (route des Rieux).
2- Traverser la départementale (D94) de part en part pour continuer sur la route des Rieux, qui remonte en face.
3- Remonter cette route sur environ 250 m puis prendre à gauche sur le chemin goudronné du Crapon, qui descend légèrement. Pédaler pendant 3,5 km jusqu'aux abords d'Aubres.
4- Ne pas franchir le pont d'Aubres mais continuer tout droit sur le chemin en terre battue. Suivre ce chemin pendant 3 km jusqu'au village des Pilles.
5- Sans changer de rive, traverser le village des Pilles et poursuivre sur la route goudronnée D185B pendant 3 km.
6- Après le pont, au carrefour avec la D501, tourner à gauche pour rejoindre le village de Curnier, point le plus éloigné de la balade.
7- Faire demi-tour et retourner à Nyons par l'itinéraire de l'aller.

  • Départ : Office de Tourisme, Nyons
  • Arrivée : Nyons
  • Communes traversées : Nyons, Aubres, Les Pilles, Montaulieu et Curnier

Profil altimétrique


Recommandations

  • RISQUE INCENDIE. Le feu est l’ennemi de la forêt… et du randonneur ! Ne pas fumer en forêt et ne pas allumer de feu, d'autant que quelle que soit la saison, c'est interdit ! Et en période estivale, avant de partir en balade, se renseigner sur les conditions et réglementations d’accès aux massifs forestiers.

Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional des Baronnies provençales

575 Route de Nyons – La plaine du Pont, 26510 Sahune

http://www.baronnies-provencales.fr/smbp@baronnies-provencales.fr+33 (0)4 75 26 79 05

Les locaux du Parc naturel régional des Baronnies provençales sont ouverts au public.

Du 1er mai au 30 septembre :
Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Pendant les petites vacances scolaires (toutes zones confondues) :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h et Dimanche de 14h à 17h30

Du 1er octobre au 30 avril hors vacances scolaires :
Mardi, Mercredi, Jeudi de 14h à 18h

En savoir plus

OT Baronnies en Drôme Provençale - Nyons

Place de la Libération, 26110 Nyons

http://www.baronnies-tourisme.cominfo@baronnies-tourisme.com+33 (0)4 75 26 10 35

Transport

Liaison Autocars TER SNCF : horaires de la ligne 71 (Montélimar-Nyons)

Accès routiers et parkings

A 51,5 km au sud-est de Montélimar, par la D 541. 

Stationnement :

Parking de l'Office du tourisme, Nyons

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :